Le match contre le Japon, le 25 novembre dernier, aura donc été son dernier en tant que numéro un. A la tête du XV de France depuis fin 2015, Guy Novès ne sera plus le sélectionneur des Bleus. A six jours de la communication officielle de la FFR le 27 décembre au cours de laquelle on en saura plus l’avenir à court terme du sélectionneur, c’est Jacques Brunel qui va devenir le nouvel homme-fort des Bleus.

Agé de 63 ans, le coach de l’UBB a déjà dirigé une sélection puisqu’il fut le sélectionneur de l’Italie entre 2011 et 2016 avant de devenir le manager de Bordeaux-Bègles. Rappelons aussi qu’au début des années 2000, Jacques Brunel fut l’adjoint de Bernard Laporte (alors sélectionneur) en charge des avants. « Jacques est un bosseur et avec Bernard ils étaient complices, très complémentaires », souligne Bernard Viviès qui gérait les arrières.   

Quid de l’avenir de Novès?

Pour Novès, l’aventure en tant que numéro 1 s’arrête-là sans qu’on sache pour l’instant s’il restera dans l’encadrement du XV de France ou de la FFR ou bien s’il fera ses valises.  À l’heure actuelle, alors que le nom de Brunel sort partout, Guy Novès n’est toujours pas prévenu « officiellement » qu’il ne sera plus l’entraîneur du XV de France. Il n’a pas été contacté par Laporte jusqu’à ce jeudi soir

Pour le rugby français, il s’agit évidemment un énorme coup de tonnerre. Mais pas totalement une surprise. Depuis la fin de la tournée, Bernard Laporte étudiait toutes les possibilités. Trois hypothèses: virer Guy Novès, remanier son staff en se séparant d’un ou plusieurs adjoints ou opter pour le statu-quo. 

Tout semblait possible, surtout que Serge Simon, vice-président et bras droit de Laporte, a été chargé de mener un audit pour réaliser un rapport sur l’état du XV de France avec une trentaine d’entretiens. Ces derniers mois, le patron de la Fédération n’avait eu cesse de défendre publiquement son sélectionneur. Avec des mots forts. « J’ai dit qu’on n’écartera personne, affirmait Laporte sur RMC avant le début de la tournée. Je n’ai qu’une parole. Quand je suis arrivé, le premier discours que j’ai fait aux joueurs, pas le deuxième, c’était: « le staff, regardez-les bien, ils seront là jusqu’en 2019″. Et je ne suis pas homme à changer de parole… » Trois défaites (deux officielles contre la Nouvelle-Zélande et l’Afrique du Sud, ainsi qu’un revers contre les Blacks bis) et un match complètement nul plus tard, tout pourtant a changé. 

Un terrible bilan

« Cela ne peut plus durer comme ça, il faut que ça bouge », disait-on ces derniers jours dans l’entourage de la FFR. Bernard Laporte reprocherait au sélectionneur son manque de résultat bien sûr mais aussi sa méthode qui ne serait plus adaptée. Le staff n’assumerait pas non plus suffisamment ses torts après ces contre-performances à répétition. Depuis sa prise de fonction, Guy Novès présentait un bilan comptable catastrophique: trois victoires seulement en onze matchs en cette année 2017, et au total sept succès en vingt-et-une rencontres en deux ans! Terrible. Le pire de l’histoire. « Je n’ai jamais pensé à démissionner, disait pourtant un Guy Novès déterminé à RMC Sport fin novembre. J’ai une mission qui va durer encore deux ans. Je crois qu’il va falloir que vous le compreniez une bonne fois pour toutes. Mais visiblement, vous ne le comprenez toujours pas (rires). On est là pour tenir une barre. »

A défaut d’avoir rencontré Bernard Laporte comme prévu initialement, Guy Novès (accompagné de Yannick Bru et Jeff Dubois) a dressé le bilan de cette (nouvelle) tournée ratée le 12 décembre dernier avec Serge Simon. Deux hommes que tant de choses opposent depuis un bon moment… L’ancien Toulousain aurait alors rappelé le contexte compliqué de mois de novembre, avec un quatrième match (contre la Nouvelle-Zélande B) qu’il ne voulait pas. Privé de très nombreux joueurs essentiels (au total une quinzaine de forfaits dont des premiers choix comme Camille Lopez), le staff des Bleus n’a, il est vrai, pas été aidé. Mais il n’a pas réussi à trouver les solutions. Pas plus que l’été dernier en Afrique du Sud avec trois raclées. 

A lire aussi>> Stade Toulousain: Baille et Gray de nouveau disponibles

VIDEO – Charvet : « Michalak est un grand rugbyman »

http://rmcsport.bfmtv.com/rugby/xv-de-france-jacques-brunel-va-devenir-le-nouvel-homme-fort-des-bleus-1332998.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password