Il n’a plus porté le maillot bleu depuis ce triste soir de novembre 2015. Titulaire pour le quart de finale de la Coupe du monde, Mathieu Bastareaud avait, comme tous ses partenaires, été surclassé par la Nouvelle-Zélande (62-13) au Millennium Stadium de Cardiff. Depuis, le centre du RCT n’a plus jamais été sélectionné.

Son compteur est bloqué à 39 sélections. Car ce n’est pas un secret, son profil ne séduisait pas vraiment Guy Novès. « La porte n’est pas fermée, nous disait le sélectionneur en janvier dernier, mais il faut essayer d’être cohérent par rapport à notre projet de jeu. On ne veut pas s’enfermer en ne mettant que des joueurs à gros potentiel physique. On est parti avec une certaine éducation depuis un an. On va s’y tenir. »

Sauf que la donne a changé. Promu capitaine à Toulon par Fabien Galthié, Mathieu Bastareaud (29 ans) devrait effectuer son retour en sélection au mois de novembre. Il n’est cependant toujours pas le premier choix du staff. Car selon nos informations, c’est bien la paire clermontoise formée par Rémi Lamerat et Damian Penaud qui devrait être alignée d’entrée au Stade de France le 11 novembre prochain face à la Nouvelle-Zélande.

Mais l’ancien centre du Stade Français aura a priori sa chance pour le deuxième test face aux Blacks le 14 novembre à Lyon, au sein d’une équipe de revanchards mais aussi de nouveaux. Car le Rochelais Geoffrey Doumayrou (28 ans) pourrait également avoir sa chance. Un temps envisagé pour être aligné avec les Barbarians contre les Maori All Blacks le 10 novembre à Bordeaux, l’ancien joueur du Stade Français brille ces dernières semaines, à l’image de son club, impérial en Champions Cup.

A voir aussi >> XV de France: pour Dusautoir, « Laporte a raison » d’être si ambitieux

Romain Ntamack avec les Barbarians

A l’ouverture, Camille Lopez était programmé pour être le titulaire indiscutable de cette tournée. C’était sans compter sur sa grosse blessure samedi (fracture ouverte de la malléole gauche). Guy Novès, Jeff Dubois et Yannick Bru ont donc dû revoir leur copie. Le jeune Anthony Belleau (21 ans) a marqué des points depuis le début de saison.

Et malgré son manque d’expérience (945 minutes de jeu sur toute sa jeune carrière), le Toulonnais sera dans bien dans le groupe. François Trinh-Duc (60 sélections), souvent victime de la concurrence de ce même Belleau en club, devrait être pris. Reste à savoir si le Parisien Jules Plisson aura sa chance pour le deuxième match face aux Blacks ?

Le nom du Toulousain Jean-Marc Doussain a également été évoqué. Mais il s’est blessé vendredi dernier contre Cardiff et sera indisponible deux à trois semaines. Son jeune partenaire de club Romain Ntamack, lui, évoluera bien, comme prévu, avec les Barbarians pour être associé au Lyonnais Baptiste Couilloud au sein d’une équipe composée de joueurs à fort potentiel.

Des jeunes qui devraient aussi avoir leur chance au sein même du XV de France à l’image du deuxième ligne parisien Paul Gabrillagues ou du Lyonnais Felix Lambey. Un vent de fraicheur pour une tournée particulièrement relevée sur le papier avec quatre rencontres : deux contre la Nouvelle-Zélande donc, l’Afrique du Sud et le Japon. Et ce à moins de deux ans de la prochaine Coupe du monde.

A voir aussi >> XV de France: Raka peut y croire

http://rmcsport.bfmtv.com/rugby/xv-de-france-avec-bastareaud-trinh-duc-et-des-jeunes-1285610.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password