Au moment de commenter la qualification des siens pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue, ce mardi soir, Pascal Dupraz s’est d’abord réjoui et a félicité le public présent au Stadium. Mais l’entraîneur toulousain s’est vite repris en estimant que la performance de ses joueurs n’était pas « aboutie ». 

« C’était bien mais on ne va pas se taper sur le ventre, a expliqué Pascal Dupraz. Ce n’était pas une performance aboutie. On a joué dans un contexte extrêmement spécial. Il y a eu des supporters très courageux qui sont venus nous encourager. On espère un tirage au sort qui permettra à nos supporters de vivre un bel événement lors des quarts de finale. On ne veut pas se désunir, on continue de travailler modestement et on fera les comptes à la fin. Et surtout, on fera les comptes à l’issue des deux derniers matchs de championnat avant la trêve. »

A voir aussi >> Toulouse: ça chauffe encore entre Dupraz et les supporters, qui lui répondent

Dupraz: « Je vais devenir un entraîneur consensuel »

Rapidement, Pascal Dupraz n’a ensuite pas pu s’empêcher de reparler de son conflit avec les supporters toulousains: « J’ai beaucoup de plaisir et j’ai décidé de la partager avec les joueurs. Parce que quand je partage autrement, je ne suis pas récompensé donc je vais devenir un entraîneur extrêmement consensuel. Voilà, c’est bien comme ça. Et après, on dira que je n’ai rien à dire. »

A voir aussi >> Gourvennec, après la nouvelle défaite de Bordeaux: « On posera les choses à la trêve »

Dupraz: « On passe pour des cons… »

Puis est venu le temps d’un nouveau tacle en direction des fans du Téfécé, eux qui remettent en cause les méthodes de Dupraz: « Je ne demande pas, très humblement, à mes joueurs de rater toutes les passes. Je ne suis pas aussi pauvre dans la connaissance du foot pour obliger mes joueurs à rater toutes les passes. Il y a d’autres dimensions que la dimension technique. Il y a le confort, le bien-être, la confiance. Et la confiance, elle est instaurée par le coach, le groupe et le club mais par bien d’autres composantes. La confiance, c’est peut-être de ne pas se faire siffler dès qu’il y a une passe en retrait. C’est ne pas pronostiquer la descente en Ligue 2 quand on a encore dix matchs à disputer, parce qu’on passe pour des cons quand, au bout du compte, on a fêté la descente en Ligue 2 pour rien (ndlr: les ultras toulousains sous Arribagé début 2016, avant la remontée et le maintien acquis par le nouvel entraîneur, Pascal Dupraz). » Décidément, l’ambiance ne se détend pas sur les bords de la Garonne malgré une deuxième victoire consécutive.

http://rmcsport.bfmtv.com/football/toulouse-on-ne-va-pas-se-taper-sur-le-ventre-assure-dupraz-qui-tacle-encore-les-ultras-1325721.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password