S’il entend bien ouvrir le capital du club varois, le président du RCT Mourad Boudjellal sera là au moins encore jusqu’en 2020, comme il l’a confirmé à RMC Sport ce vendredi. « Je détiens 97% des parts de ce club et je souhaite faire rentrer un actionnaire minoritaire de préférence, dit-il. On a besoin de développement et celui que j’avais programmé est compliqué à mettre en place car, dans la configuration actuelle de l’économie du rugby, on a ciblé Toulon pour certaines choses. »

A lire aussi >> XV de France: Novès et son staff toujours au travail

« Et mon développement a été notamment freiné ces dernières années: la billetterie est en baisse, les partenariats aussi tout comme les produits dérivés. On a subi une incidence assez catastrophique des diffusions entre les matchs le dimanche, les matchs à 21 heures, etc… Nous avons été la vache à lait du Top 14 avec tous ces horaires pourris. On a été affaibli, cela a dû faire plaisir à certains. On va trouver de solutions…. »

Ce n’est pas franchement une nouveauté mais ses relations avec la Ligue nationale de rugby sont encore tendues. Mourad Boudjellal a pourtant intégré le comité directeur l’été dernier. Et désormais, il se verrait bien occuper des fonctions plus hautes dans les années à venir. Avec quelques punchlines dont il a le secret. « Je ne suis pas éternel – il n’y a que Kate Moss qui est éternelle – et j’ai envie de faire d’autres choses et pas forcément en dehors du rugby. J’ai envie de faire gagner le rugby français. Avec beaucoup d’humilité, ce qui me caractérise comme tout le monde le sait, j’ai la faiblesse de penser que je pourrais faire un petit mieux que ce qui se fait aujourd’hui. » Selon lui, Mourad Boudjellal peut s’appuyer un bilan économique inégalé.

« Faire passer mes idées pour ne pas que le Top 14 explose »

« Depuis dix ans, qui a sorti un meilleur bilan économique et financier que moi, lance-t-il. Prendre la présidence de la LNR? Cela fait partie des choses auxquelles je réfléchis si les choses n’évoluent pas dans le bons sens. Je suis intimement que convaincu que ça passe par une revalorisation de la formation et mais aussi des compétences dans les deux modèles du rugby français, à savoir le rugby mécène et le rugby réel. Sinon, ce sera très difficile, on aura une politique de stades vides, d’audiences en baisse et une équipe de France qui perd encore plus…« 

De là à voir Mourad Boudjellal, soutenu par les autres présidents du Top 14, pour succéder à Paul Goze, il y a pourtant un monde. « Je vais tranquillement finir ma convention de trois ans à Toulon, et j’essaierai de faire passer mes idées pour ne pas que le Top 14 explose. Si les choses ne changent pas d’ici là, j’essaierai de les faire passer par le vote. »

A lire aussi >> XV de France: Boudjellal verrait bien Laporte « président-entraineur »

VIDEO: Boudjellal réagit à la sanction de Galthié

http://rmcsport.bfmtv.com/rugby/toulon-loin-d-etre-parti-boudjellal-pense-quand-meme-a-la-presidence-de-la-lnr-1327930.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password