Ma’a Nonu devait avoir les oreilles rouges à l’issue du match. Pas en raison de ses efforts répétés, mais des remarques de l’arbitre, qui n’ont cessé de fuser auprès de lui au sujet des trop nombreuses fautes de ses coéquipiers. Autant mettre le doigt d’entrée sur ce qui a plombé le RCT ce dimanche : sa discipline. Car c’est ce qui lui a coûté en grande partie le résultat de son choc face au Racing 92 (29-40), qui clôturait la 10e journée de Top 14.

Un choc qui a tenu ses promesses et redonné le sourire, c’est certain, aux amoureux français du ballon ovale, encore frustrés la veille par la triste prestation du XV de France face à l’Afrique du Sud (17-18). Un choc que Toulon a longtemps cru entre ses mains, lorsqu’il a mené 26-16 peu avant l’heure de jeu (53e). Et lorsqu’il a sanctionné d’un essai des ballons mal assurés de la part des Racingmen, comme cette passe de Dulin punie par un raid de Pietersen (53e) ou encore celle d’Ibaren, qui après un festival de Fekitoa, marqueur d’essai en première période sur un numéro de soliste (29e) a envoyé Ashton en terre promise (49e).

A lire aussi >> Le Stade Français se donne un peu d’air

Lambie, décisif face aux perches et dans le jeu

Toulon a donc eu le sang-froid nécessaire et la réaction idoine pour s’offrir ce match. Mais les locaux ont donné trop de cartouches à Lambie face aux perches pour prendre véritablement leurs distances. Le sans-faute de ce dernier, passeur décisif pour Dulin en début de partie (13e) a maintenu à flot les Racingmen, très entreprenants mais parfois maladroits tout au long de la partie. Et puisqu’il fallait que le scénario de ce match soit fou jusqu’au bout, c’est une passe de Wisniewski, ancien pensionnaire du Racing, interceptée par Andreu, qui a fait basculer la rencontre.

Car derrière, Toulon ne s’en remettra pas. Pis, Nyanga à la conclusion d’un mouvement superbe initié par Dulin et poursuivi par Vivivuli (61e), enfonce les têtes toulonnaises, définitivement défaites par la poussée rageuse de Dupichot à la sirène (80e). Fort d’un mental énorme, le Racing est allé chercher un troisième succès consécutif cette saison. Et a infligé une drôle de défaite aux hommes de Fabien Galthié, leur première à domicile cette saison et ce, au plus mauvais moment… quinze jours après avoir été sonnés à Agen On attend déjà la prochaine sortie cinglante de leur président, Mourad Boudjellal.

A lire aussi >> Patricio Fernandez (Clermont) se blesse gravement lui aussi

http://rmcsport.bfmtv.com/rugby/top-14-le-racing-fait-tomber-toulon-a-mayol-1307631.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password