Finaliste la saison dernière, l’ASM a chassé une partie des doutes du moment ce dimanche en s’imposant contre les Gallois des Ospreys (21-26), malgré une belle frayeur en fin de partie. Les Auvergnats ont pu compter sur un excellent Morgan Parra. C’est d’ailleurs à sa sortie que ses équipiers ont souffert.

« Si on perd chez les Ospreys, on est mort« , avait prévenu Morgan Parra. Le capitaine et tous les Clermontois sont bien vivants grâce à leur victoire contre les Ospreys (21-26), ce dimanche. Ce premier succès du club sur le terrain de Gallois après deux défaites en 2009 et en 2016 permet de lancer sereinement la campagne européenne. C’est un bon bol d’air pour les hommes de Frank Azéma, franchement décevants dans le jeu depuis le début de saison en Top 14. L’air européen leur a fait du bien, comme la méforme des Ospreys, vaincus pour la sixième fois de suite. Les équipiers d’Alun-Wyn Jones, capitaine du pays de Galles, se sont réveillés trop tard, revenant de 7-23 à 21-23 en fin de rencontre.

Parra-Lopez, la charnière répond présente

Les Auvergnats ont souhaité mettre beaucoup de rythme en début de rencontre. Tactique payante car c’est après une touche rapidement jouée par Morgan Parra qu’Aliverti Raka, pour sa première titularisation européenne en carrière, a marqué le premier essai de la rencontre sur un slalom de 40 mètres impressionnant (4eme). Camille Lopez, d’un beau crochet aux abords de l’en-but des Gallois, a ensuite créé le surnombre et a libéré Scott Speeding, auteur du deuxième essai sous les poteaux (10eme). Les Ospreys, apathique jusque-là, ont montré le bout de leur nez sous la houlette de leur charnière aussi, avec l’essai de Rhys Webb, le futur toulonnais, transformé par Dan Biggar (18eme). Les Clermontois sont rentrés aux vestiaires avec treize points d’avance (7-20) grâce aux deux pénalités de Parra (23eme, 38eme), qui a passé du même coup la barre des 400 points en Coupe d’Europe.

Streetle : un jaune sans conséquence

Parmi les satisfactions de ce premier grand rendez-vous de la saison, Frank Azéma pourrait citer la belle tenue de ses avants. Lapandry a volé deux ballons en touche et sa première ligne SlimaniKayserChaume a fait très mal à ses vis-à-vis, notamment lors de la période difficile sur le carton jaune de David Streetle (48eme). En revanche, l’entraîneur clermontois n’a sûrement pas apprécié le relâchement dans les vingt dernières minutes après la sortie du capitaine Parra qui a permis à l’arrière Dan Evans de marquer un doublé (61eme, 75eme). Heureusement, Aaron Jarvis, sur un dernier magnifique grattage dans ses 22 mètres, a mis fin aux espoirs de ses compatriotes. Les Saracens se sont eux imposés (57-13) avec une grande facilité dans le même temps contre Northampton, prochain adversaire des Auvergnats, samedi prochain.

http://www.rugbyrama.fr/rugby/champions-cup/2017-2018/clermont-s-impose-sur-la-pelouse-des-ospreys-21-26_sto6368270/story.shtml

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password