Parce qu’il est toujours le meilleur jeu de sport… tous sports confondus

Ce n’est pas nous qui le disons – enfin un peu aussi – mais oui, il faut bien le reconnaitre : après 18 ans d’existence, NBA 2K s’est fait plus qu’un nom dans le monde du jeu vidéo. C’est désormais une référence, déjà dans sa catégorie, le basket donc, où il a éclipsé de façon autoritaire le géant de l’époque, NBA Live – développé par EA Sports, en charge de FIFA – mais aussi dans le sport virtuel en général. Jamais un jeu vidéo n’a atteint à ce jour un tel réalisme en termes d’ambiance et d’atmosphère.

NBA 2K18_20170916140336.jpg

A lire aussi-Gobert: « cette année dans NBA 2K, j’ai mangé un petit peu »

L’hymne national américain, les présentations d’équipes, à l’identique de celles réalisées sur les vrais parquets par chaque franchise, les réactions du public (les équipes de Visual Concepts, développeur du jeu, sont allées faire de la captation sonore dans chacune des salles NBA du pays !), les lancers de tee-shirts, le nettoyage du parquet, sans compter les interviews pendant les matchs, la présence de Shaquille O’Neal mais aussi celles exclusives cette année de Kobe Bryant et de Kevin Garnett comme consultants : personne ne fait mieux que NBA 2K en matière de show virtuel. Même si, personne n’est parfait, on aimerait que certains visages, notamment ceux des personnages secondaires du jeu, soient moins raides et plus expressifs.

Parce qu’on se croirait presque au Quartier

Barber NBA 2K18.jpg

C’est la principale nouveauté de ce NBA 2K18, celle qui n’a cessé d’être « teasée » ces dernières semaines. A juste titre ? Oui. En transposant l’environnement du mode Carrière, au cours duquel vous devrez devenir une vedette de la NBA en partant de rien ou presque, dans un véritable lieu de vie en monde ouvert, NBA 2K18 propose une expérience de jeu jamais vue pour un jeu de sport. S’acheter des fringues, craquer pour les dernières Jordan, changer de casquette, se faire tatouer ou se faire la dernière coupe de cheveux à la mode sont autant de possibilités offertes au joueur, sans oublier les fondamentaux, comme travailler son avatar à la salle d’entraînement du club.

A lire aussi: NBA 2K18 présente son nouveau trailer

Hymne national NBA 2K18.jpg

La liberté est totale, au point que l’on peut se mesurer à d’autres joueurs en ligne tout en travaillant ses dunks, lancer de son propre canapé une partie de NBA 2K18 (autopromo, quand tu nous tiens) ou regarder à l’envi les développeurs parler de leur jeu sur un canal TV dédié. Seuls petits bémols:  les déplacements trop lents de notre personnage, surtout quand les allers-retours sont fréquents, et le côté trop « scripté » de ce mode Carrière, dans lequel on choisit à l’avance la franchise dans laquelle on évoluera… quoi qu’il arrive.

Parce qu’on ne débattra pas (beaucoup) sur les légendes de la NBA

C’est plus du contenu « fan service » mais on prend quand même. Surtout quand on est mordu de basket et qu’on ne cesse de débattre avec ses amis des meilleurs cinq majeur de tous les temps de l’histoire de la NBA. Pour tenter de clore le débat, NBA 2K18 a le bon goût de nous proposer, justement, sa sélection d’équipes All-Time, autrement dit, les meilleurs équipes de l’histoire des 30 franchises NBA. Une bonne idée, d’autant que cela donne lieu à des associations particulièrement explosives, notamment chez les Chicago Bulls avec Jordan, Pippen, Rose ou encore Rodman.

All-Time NBA 2K18.jpg

A lire aussi: NBA 2K18 dévoile de nouvelles images

Parce que vous allez bouger votre tête comme un coq

Ce n’est pas forcément l’élément le plus marquant. Mais dans un jeu vidéo, ça compte quand même. Beaucoup. On parle de la bande-son, vous savez, la chose qui va vous accompagner à chacun de vos pas dans les menus du jeu ou lors des temps de chargement d’un mode à un autre. Si cette année encore, Jay-Z ne sera pas derrière les platines, la playlist de NBA 2K18 n’en demeure pas moins rythmée et en très grande majorité estampillée hip-hop avec des classiques de Notorious B.I.G, Naughty By Nature, Nas. On y retrouve des artistes comme Kendrick Lamar, mais aussi Scorpions, Shakira ou encore Rag’n’Bone Man. Et si avant de l’adopter sur NBA 2K18, vous voulez l’essayer, ça se passe sur Spotify.

Parce qu’il est tout simplement « Magic » manette en main

NBA 2K18_20170918142459.jpg

C’est un peu l’attente chaque saison. Outre son contenu, est-ce que les sensations procurées manette en main sur ce NBA 2K18 méritent de sortir le portefeuille une fois encore ? Eh bien oui. Tout simplement parce que cette année, les développeurs sont revenus à une jouabilité plus sensitive. Fini le curseur à placer pour réussir ses shoots, retour à une jauge à remplir et à doser selon le tireur choisi.

Car c’est bien là tout l’enjeu du dernier NBA 2K : maitriser à la perfection le shoot de chacun, sachant que ce dernier diffère grandement entre les stars NBA et que sa réussite dépendra aussi de votre positionnement sur le terrain et le rythme du joueur au moment de sa tentative. Bref, même avec un Stephen Curry chaud comme la braise, vous ne pourrez plus (ou moins en tout cas) shooter à tout va et dans tous les sens. De quoi corser encore plus le « game » et demander une excellente connaissance du circuit NBA.

En clair: le nouveau cru de NBA 2K fait une fois de plus le job. Avec son mode carrière très immersif et sa jouabilité précise, il devrait sans souci occuper votre temps libre. Dommage que cette petite merveille soit altérée en ligne (la latence y est malheureusement fréquente), la faute à des serveurs parfois un peu à la peine. Dommage aussi que le scénario du mode My General Manager – une ancienne gloire sur le retour – ne soit pas aussi bien fichu que celui du mode Carrière. Mais pas de quoi bouder son plaisir ou passer à côté de ce petit bijou…

Ce qu’il faut retenir: NBA 2k18 est disponible sur PS4, Xbox One, PC et Nintendo Switch.

http://rmcsport.bfmtv.com/basket/test-nba-2k18-le-quartier-les-equipes-all-time-pourquoi-vous-allez-craquer-1261099.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password