Elle était partie sur un triomphe, le sentiment du devoir accompli. A l’été 2013, Marion Bartoli régnait sur Wimbledon, puis raccrochait presque dans la foulée après une défaite précoce à Cincinnati. Une pause de quatre ans, marquée surtout par un important souci de santé, et elle est de retour ! La Française, qui a fêté ses 33 ans ce lundi, a décidé de reprendre sa carrière.

Un retour longuement mûri. En juin dernier déjà, elle avait été vue en train de s’entraîner très sérieusement avec son père Walter dans un club du Loiret. En septembre, pendant l’US Open, Marion Bartoli avait démenti la rumeur d’un retour. Cette fois, c’est du sérieux, elle a d’ailleurs pris un logement près de Roland-Garros.

Des moyens donnés par la fédération

Au lendemain de son anniversaire, Marion Bartoli est arrivée discrètement ce mardi matin au Centre National d’Entraînement, porte d’Auteuil. La Fédération Française de tennis a confirmé ce mardi matin à RMC Sport qu’elle mettait à sa disposition les moyens de se remettre en forme: accès au CNE, un préparateur physique, et la possibilité de consulter la cellule médicale fédérale dirigée par le Docteur Montalvant. Selon les informations de RMC Sport, le préparateur physique mis à sa disposition lui est totalement détaché et dédié.

Deux tests primordiaux

Un retour à l’Open d’Australie en janvier prochain semble juste, Marion Bartoli viserait plutôt Indian Wells et Miami en mars.

Avant d’officiellement annoncer son retour, Marion Bartoli doit passer deux tests médicaux cette semaine: l’un classique pour évaluer sa puissance physique, l’autre pour tester son épaule. Si ces deux tests s’avèrent positifs, elle intensifiera ses entraînements, pour tenter un excitant come-back sur le circuit, comme certaines de ses anciennes rivales. Kim Clijsters a arrêté de mai 2007 à août 2009. Devenue maman, elle a ensuite brillé en remportant deux fois l’US Open (2009, 2010) et l’Open d’Australie (2011). C’est l’exemple le plus marquant.

Une autre Belge, Justine Henin, a eu moins de réussite en revenant en 2010, après un an et demi d’arrêt, avec une blessure au coude droit. La Suissesse Martin Hingis, retraitée dès 2003, s’est quant à elle principalement concentrée sur le double lors de ses deux retours, en 2006 (avant sa suspension pour prise de cocaïne en 2008) puis en 2013. Avec de beaux succès, à Wimbledon (2015), l’US Open (2015, 2017) et l’Open d’Australie (2016).

Pitkowski: « Il faut qu’elle finisse son histoire avec le tennis »

« Je ne suis pas totalement surprise que Marion Bartoli tente de faire un retour dans le tennis, explique Sarah Pitkowski, membre de la Dream Team RMC Sport. Depuis son retrait surprise, elle avait quand même laissé quelques signes qui montraient que ça la travaillait, que son histoire avec le tennis s’était peut-être terminée trop brutalement. Je pense que la décision de reprendre sa carrière doit être murie. Il faut qu’elle finisse son histoire avec le tennis. »

Et pour bien clore sa carrière, Marion Bartoli devra retrouver l’intégralité de ses moyens physiques. « Je pense que des directeurs de tournois lui donneront des wild-cards, pressent Sarah Pitkowski. Elle a zéro point, donc elle ne pourra pas jouer des tournois sans invitation. Est-ce qu’elle pourra tenir sur la durée ? Sa condition physique a toujours été la chose la plus délicate dans sa carrière. Elle a dû jongler avec les blessures. C’est la question la plus difficile. » Marion Bartoli a encore trois mois de préparation devant elle pour attaquer l’année 2018 et son immense défi.

http://rmcsport.bfmtv.com/tennis/tennis-marion-bartoli-prepare-son-retour-1269578.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password