Accepter ce combat a été une décision difficile à prendre?

Compliqué je ne sais pas. Après avoir longtemps réfléchi avec mon coach, il m’a dit ‘Carlos, tu peux le faire. Je crois en toi. Tu as douze jours, tu as la capacité de le faire’. J’ai dit ‘ok Jo (Jospeh Germain, son coach, ndlr), on y va !’

>> Takam: « Joshua m’a dit qu’il aurait bien aimé qu’on aille jusqu’à la fin »

Comment avez-vous vécu cet arrêt du combat par l’arbitre?

Sur le coup, je demande à l’arbitre ce qu’il y a, ce qu’il se passe: ‘Est-ce tu m’as compté, est-ce que tu me dis que je suis blessé ?’ Rien du tout. Alors je hausse les épaules devant Joshua, lui aussi ne comprend pas. Je lui dis: ‘L’arbitre nous a arrêtés, tu me donnais des coups’ et il me dit ‘toi aussi tu me donnais des coups. Je ne peux pas te dire, ce n’est pas moi l’arbitre’. Alors je lui dis ‘écoute Anthony moi je te respecte, tu es un grand champion’, il m’a dit ‘je te respecte aussi’. Je lui ai dit que je respectais la décision de l’arbitre et que je ne voulais pas polémiquer là-dessus. Il m’a répondu: ‘Ecoute Carlos, personnellement, je ne sais pas ce qui s’est passé. Revanche ?’

>> Takam-Joshua : la décision de l’arbitre était-elle justifiée ?

On vous a vu gêné par votre arcade qui saignait beaucoup.

A un moment j’étais aveuglé, je fais un signe à Anthony et je m’arrête, et lui il s’arrête. Je dis à l’arbitre ‘je suis aveuglé je ne vois plus rien’ et on aurait dit qu’il était contre moi, il me dit ‘tu veux arrêter?’ Je dis non, je veux juste m’essuyer, mais du coup j’ai dit ‘allez on continue’, et j’ai fait l’essuie-glace tout le combat. On se parlait, et il me dit ‘je sais que tu ne voies pas » et je lui dis ‘approche et tu vas voir si je ne te vois pas!’ On s’est tellement parlé que l’arbitre a dû nous dire d’arrêter (rires).

Vous êtes fier de ce que vous avez fait?

Je ne vais pas dire que je suis fier ou que ce soit, j’étais là pour un objectif, et les deux derniers rounds, je savais que ça allait être les rounds de guerre. J’étais prêt à tout donner. J’ai bien vu dans le regard d’Anthony qu’il était confiant au début, et au fil des rounds, je voyais son regard qui se baissait, il perdait confiance. Quand il donnait un coup de poing, c’était avec la bouche ouverte. Mon coach m’a dit qu’il était fatigué, que les coups n’étaient plus aussi vifs qu’avant. Il a commencé à me dire ‘essaye de le contrer, essaye d’accélérer’. Physiquement, j’avais le souffle et lui il avait baissé d’intensité. Les deux derniers rounds devaient être fatidiques, mais l’arbitre a décidé d’arrêter.

>> Ibrahimovic: « Takam peut être fier de lui »

http://rmcsport.bfmtv.com/boxe/takam-j-ai-vu-dans-le-regard-de-joshua-qu-il-perdait-confiance-1289456.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password