LES TOPS

La première sensationnelle de La Rochelle

On ne parle que d’eux depuis samedi soir : en s’imposant sur la pelouse des Harlequins 34-27 pour le premier match de l’histoire du club en Champions cup, les Rochelais ont créé la sensation. Décomplexés, Jason Eaton et ses coéquipiers ont rapidement pris le dessus sur les Anglais, qui disputaient pour leur part leur 75e rencontre au plus haut niveau européen. Avec trois essais en une demi-heure (Forbes, 3e, Doumayrou, 25e, Priso, 30e), ils ont immédiatement imposé leur rythme aux Quins, qui ont passé leur temps à leur courir après au score. Détenteurs du bonus offensif à la 45e, grâce à un doublé d’un Doumayrou en forme internationale, ils sont ensuite allés puiser dans leurs ressources pour tenir vingt minutes près de leur ligne en toute fin de rencontre.

Les Fidjiens volants

On a l’habitude de s’enflammer devant les percées supersoniques des ailiers fidjiens. Celles de Nemani Nadolo, par exemple, ont encore été déterminantes pour le MHR, passé près d’un très gros coup au Leinster samedi (24-17). Avec deux essais tout en puissance inscrits à Dublin, le colosse montpelliérain a régalé le public de la RDS Arena, qui le lui a bien rendu en l’acclamant à sa sortie. A Clermont, c’est Alivereti Raka qui a fait le spectacle sur la pelouse des Ospreys dimanche. Sur une touche jouée rapidement par Parra, l’ailier a lui aussi fait parler sa densité physique en perçant sur quarante mètres avant de tracter les défenseurs gallois qui l’avaient repris pour marquer le premier essai des siens dès la 4e minute de jeu. Mais chez les Fidjiens, les deuxième ligne aussi savent faire le spectacle, à l’image de Leone Nakarawa, lui aussi capital dans la victoire du Racing contre Leicester (22-18). Avec ses off-loads d’un autre monde, le champion olympique à VII a permis aux siens d’inscrire deux essais (24e, 29e) alors qu’il avait lui-même inscrit le premier à la 18e.

Farrell passe la barre des 600 points

A Northampton dimanche, il est entré dans le cercle très fermé des joueurs ayant dépassé la barre des 600 points inscrits sur la scène européenne. L’ouvreur international des Saracens a ainsi rejoint Ronan O’Gara (1365 points), Dimitri Yachvili (661 points) et Diego Dominguez (654 points). Sauf qu’il est âgé de seulement 26 ans… A noter que le demi de mêlée français Morgan Parra a, de son côté, franchi le cap des 400 points marqués. Avec les trois pénalités et les deux transformations réussies lors de la victoire aux Ospreys, le Clermontois en totalise désormais 408. Il fêtait pour l’occasion son 200e match sous le maillot de l’ASMCA, de même que son homologue Benoît Paillague avec Montpellier.

LES FLOPS

L’inefficacité du CO

Tenus en échec 17-17 sur leur terrain par le Munster dimanche, les Castrais peuvent se mordre les doigts. Malgré une très bonne entame et deux essais inscrits en première période (Ebersohn, 13e, Dumora, 34e), les Tarnais ont cruellement manqué de réalisme durant le deuxième acte, laissant les Irlandais revenir au score. Ils ont pourtant eu l’occasion de tuer le match à plusieurs reprises. Deux fois, ils se sont vu refuser un essai pour avoir mis le pied en touche (Kockott, 60e, Taumoepeau, 62e). À la 77e, le buteur Benjamin Urdapilleta a raté l’occasion de donner la victoire aux siens, gêné par le vent alors qu’il était bien placé. L’Argentin a ensuite manqué le drop de la gagne sur la sirène… Regrets, vous dites ?

Rory Kockott (Castres), face au Munster - 15 octobre 2017

Rory Kockott (Castres), face au Munster – 15 octobre 2017Getty Images

La passe oubliée de Nagusa

76e minute de jeu à Dublin : le MHR est mené 24-17 par le Leinster mais il est très dangereux en cette fin de partie. Les Cistes font le forcing dans le camp irlandais et se retrouvent en situation de surnombre après que Nemani Nadolo a très bien fixé la défense. La balle arrive à son coéquipier Timoci Nagusa mais ce dernier, au lieu de servir Geoffrey Michel qui a un boulevard devant pour aller derrière la ligne, conserve la balle et l’action se termine finalement par un en-avant montpelliérain. Le Fidjien prive ainsi les siens d’un essai tout fait, qui aurait pu leur permettre de revenir avec le nul, au moins.

http://www.rugbyrama.fr/rugby/champions-cup/2017-2018/rugby-champions-cup-sensation-rochelaise-regrets-pour-le-co-tops-et-flops-de-la-1re-journee_sto6369245/story.shtml

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password