C’est un banal match des 64es de finale de la Coupe Gambardella, la Coupe de France des moins de 19 ans, qui a dégénéré. La rencontre oppose Saint-Denis (évoluant en Régional 2) et Amiens (championnat national), dimanche après-midi, au stade Auguste-Delaune. 

À lire aussi >> Coupe Gambardella: Monaco et Lens au tapis, l’OM et le PSG déroulent

Saint-Denis mène 1-0 et pense tenir son exploit face à une équipe bien supérieure sur le papier… Le climat est assez tendu pour les visiteurs mais aucun incident majeur n’est à noter sur le terrain. Dans les dernières minutes du temps réglementaire, Amiens égalise. Score final: 1-1. Pas de prolongation à suivre dans ce cas de figure. Place directement aux tirs au but. Amiens s’impose (la victoire est validée puisque les incidents se sont produits après le coup de sifflet final).

C’est lorsque les joueurs et le staff explosent de joie et fêtent cette qualification qu’une partie des spectateurs envahissent le terrain. Une centaine d’entre-eux environ font irruption sur la pelouse alors que les tribunes du stade Auguste-Delaune étaient bien fournies.

Aucun blessé grave

La très grande majorité du groupe amiénois parvient à vite rentrer aux vestiaires et à se mettre à l’abri. Mais d’autres, tout comme les arbitres, ne réussissent pas à se mettre en sécurité et vont faire figure de cibles… Un joueur est notamment coursé sur plusieurs centaines de mètres avant d’être finalement protégé par les joueurs et les éducateurs de Saint-Denis. Malgré cette protection, certains coups sont assénés… Mais aucun blessé grave n’est finalement à signaler.

Les échauffourées ont duré une dizaine de minutes… La police est intervenue et le calme est revenu. À noter qu’aucun antécédent n’existait entre ces deux équipes.

Ce dimanche soir, les joueurs amiénois sont retournés dans leur famille ou au centre de formation… Pour le moment, aucun d’entre-eux n’a décidé de porter plainte. Du côté du club picard, le vice-président de l’association n’a pas encore pris de décision. Des discussions auront lieu dans la semaine et il « (se) réserve le droit de le faire ».

À lire aussi >> Nantes-PSG: des échauffourées entre supporters près de la Beaujoire

Une cellule psychologique mise en place

Une cellule psychologique sera aussi installée pour permettre aux joueurs, s’ils en éprouvent le besoin, de pouvoir raconter ce qu’ils ont vécu. Un dirigeant d’Amiens parlait de joueurs « choqués »… Lui-même reconnaissait « avoir eu peur ». « Je suis dirigeant depuis 40 ans et je n’avais jamais vu une scène pareille », poursuit-il.

Comme à chaque fois qu’il y a des incidents pendant une rencontre, l’arbitre a fait un rapport. Et ces événements vont remonter à la Fédération française de football (FFF). Des sanctions pourraient être infligées. Le club d’Amiens rédigera aussi un rapport ce lundi pour raconter les faits de ce match.

Le club picard a remercié les joueurs et les éducateurs de Saint-Denis d’avoir protégé ses membres durant l’envahissement du terrain… « Tout le monde s’est très bien comporté », estimait un dirigeant amiénois, qui émet toutefois un doute sur l’organisation: « Peut-être que les moyens pour assurer la sécurité n’étaient pas suffisants… Je crois que l’on a tous à grandir et à tirer des enseignements de ce qu’il s’est passé. »

Une heure et trente minutes après ces incidents, les joueurs d’Amiens étaient rentrés en Picardie.

À lire aussi >> Rennes-OM: des échauffourées entre supporters aux abords du Roazhon Park

« L’arbitre central a reçu trois coups de poing »

L’UNAF (Union nationale des arbitres de football) Paris – Île de France a réagi dans la soirée par la voix de son président, Damien Groiselle, qui a décrit des scènes « d’une grande violence ». « L’arbitre central a reçu trois coups de poing, un des assistants a eu la lèvre fendue, le dernier n’a dû son salut qu’à des joueurs de Saint-Denis, qui se sont interposés et nous les en remercions », précise le communiqué publié sur les réseaux sociaux.

« C’est la troisième fois cette saison que des arbitres sont agressés, par des éléments extérieurs, sur des compétitions nationales, rappelle l’UNAF. Il devient plus qu’urgent de trouver une solution à ce nouveau fléau, qui gangrène le football francilien. »

VIDEO. OL – Aulas: « Il y a de la frustration » http://rmcsport.bfmtv.com/football/saint-denis-amiens-le-match-de-coupe-gambardella-qui-a-degenere-1349900.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password