On ne sait pas combien de secondes ou minutes Nantes avait prévu de presser le PSG. Le temps que Paris mette le pied sur le ballon, c’était fini. Les Parisiens se sont tranquillement installés et ont logiquement dominé le match. Il n’y a pas pour autant beaucoup d’occasions. Un but de Di Maria suite à une feinte décisive de Mbappé et un énorme raté du même joueur, on n’a pas vu beaucoup plus.

>> Sans briller, Paris gagne à Nantes et s’envole

Paris contrôle. On aimerait pouvoir dire que Lo Celso en 6 c’est bon, on ne doute pas de ses qualités, de sa technique, mais Nantes est tellement loin, replié que c’est dur de se faire une vraie idée.

>> Nantes-PSG: le but de Sala était-il valable?

Au vu de la domination, ne mener que 1/0 semble insuffisant. Ça laisse Nantes dans le match. En vie contre toute attente, les Nantais reviennent avec de meilleures intentions. En tout cas avec la volonté d’être moins spectateurs. C’est déjà ça.

Pas de révolution tactique, juste de l’agressivité et le bloc plus haut. Certes Nantes s’expose et Paris adore l’espace, mais comment faire sinon pour espérer revenir. Le PSG est moins dans le confort, Nantes plus dangereux. Dubois, Rongier, on voit plus les bons joueurs nantais. Le jeu des Parisiens baisse d’un ton. Emery veut-il plus de sécurité? Meunier remplace Cavani. Son changement est surprenant. C’est Alvès qui monte d’un cran. Ça ne change pas grand-chose à l’impression générale. Le PSG livre un petit match. Avec plus de justesse technique, Nantes pourrait gêner plus cette équipe, c’est sûr. Paris termine mal. A tel point qu’Emery passe même en 451. Du jamais vu. Il ne reste que Mbappé devant pour jouer un contre. 

Le 1/0 tient. C’est peu glorieux et c’est le 2e match de suite pas brillant du PSG.

Sans Mariano, l’OL manque d’efficacité

Lyon a débuté son année en L1 par un nul inattendu devant Angers. Mal démarrer et vouloir se refaire ensuite ça ne marche pas toujours. Ça a donné une seconde période classique quand le mauvais scénario s’installe. On attaque, on pousse, on bute sur un bon gardien et on n’y arrive pas. Sans Mariano en 9, l’OL a manqué d’efficacité. Eh oui, les jeunes ça ne peut pas tout faire.

>> OL: « Il faut protéger les créateurs comme Fekir », s’emporte Aulas

En guise d’explication, Aulas est venu nous servir un débat moisi pour les longues soirées d’hiver. Fekir a subi trop de fautes et il faut protéger les artistes. Ok et comment? La faute sur l’artiste compte double? Carton rouge direct si on touche à Fekir? On n’en sortira jamais. La défaite, le mauvais résultat, c’est toujours de la faute d’un arbitre ou d’un mauvais règlement qu’il faut réformer. Pas de panique, on a déjà la vidéo qui est là. Enfin bientôt. Il faut ajouter une règle pour protéger les bons joueurs maintenant. Bon, on fera une liste de ceux qu’il faut protéger. A partir de quel niveau on arbitre autrement? Aulas doit savoir. On lui demandera.

Sinon, Sainté a gagné. Sans dominer. En subissant le jeu et les occasions, mais au final ça a fait 2/0. Avec Perrin derrière et un 9 bien entouré, la seconde partie de saison sera meilleure. Pire c’est pas possible. Et comme pour Bordeaux, on verra vite si l’oxygène est vraiment revenu dans le Forez. 

http://rmcsport.bfmtv.com/football/riolo-un-petit-psg-1349941.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password