« L’OM est dans une super période, mais pour vraiment faire partie du gratin de notre foot, il serait temps de battre un « gros ». Et ça c’est un problème pour les Marseillais depuis des années maintenant.

Le début n’indique rien de bon. Monaco joue haut et fort. Gros pressing, vif à la récupération, Monaco démarre très bien et marque vite dès la 5e. L’OM doit encore entrer dans son match. La réaction vient vite. 1-1 après 7 minutes. Le match est fou. 

Même si c’est un gros match, Garcia a aligné une compo audacieuse avec Sanson à côté de Gustavo. Jardim s’adapte lui au match. Milieu plus dense avec Tielemans, Fabinho et Moutinho. La présence de Ghezzal en titulaire peut surprendre.Dans cette première période, la folie n’aura que peu duré. On s’est ensuite beaucoup neutralisé. Les milieux « faiseurs de jeu » n’ont pas vraiment pu s’exprimer. En fin de première période, l’OM a toutefois haussé le ton. En gagnant plus de duels, l’OM a plus souvent approché du but de Subasic.

Avec une grosse occasion pour Payet et une légère domination, l’OM a affiché un meilleur visage dans cette première période. Mon impression est que Monaco accepte le match nul tandis que l’OM veut gagner, mais sans prendre tous les risques craignant le contre. Le but de Germain d’entrée de seconde période modifie la donne. L’OM tient alors sa victoire référence. Mais comme en première période, la réplique est immédiate. Fabinho égalise. 

Monaco est bien mieux. La sortie d’Ocampos a provoqué un changement peu favorable à l’OM. Anguissa est venu au milieu et d’un coup les positions de Sanson et Payet sont devenues floues. 

Un bon Fabinho, Gustavo ne rayonne pas

L’ASM est emmenée par un bon Fabinho. En face et c’est rare, Gustavo ne rayonne pas comme d’habitude. Payet n’est là, lui , que pour tirer les coups franc. Si le 2-2 est finalement assez logique, dans l’ensemble l’OM aura eu un peu plus d’opportunités de marquer. Mais offensivement contre une bonne défense, il manque un peu d’atout à l’attaque marseillaise. Sidibé et Fabinho ont été les joueurs forts de l’ASM. A Marseille, Germain, Thauvin, Sarr, Sanson se sont illustrés. Ce 2-2 ne laissera pas de regrets. Il prouve que la course à la deuxième place sera disputé jusqu’au bout… 

>> Revivez OM-Monaco

http://rmcsport.bfmtv.com/football/riolo-un-om-monaco-intense-et-serre-1360611.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password