En regardant PSG-Nice, match finalement sans grande saveur, impossible de ne pas penser à ce qu’était Nice il y a un an. Aujourd’hui, c’est une pauvre équipe de L1. Tout semble désordonné. Des joueurs qui étaient bons sont quelconques. Après une saison en « surperf », on utilise souvent l’expression « rentrer dans le rang ». J’ai peur que pour Nice, ce soit pire. Du genre, en dessous du rang, au fond de la classe.

Sinon, le PSG a donc facilement gagné son match. La supériorité technique était telle que le jeu collectif est impossible à juger. Reste les prestations individuelles. On peut dire que Di Maria a été bon, qu’il joue avec Cavani, au contraire d’autres. On peut parler de la perf de Cavani justement. Leader discret, de plus en plus aimé. Enfin et justement aimé. On peut aussi dire que Rabiot en 6, c’est pas mal. Ça pourrait même être son meilleur poste. C’est en tout cas là qu’il a joué le match de sa vie en février dernier. On a aussi constaté sans mal que Berchiche est meilleur que Kurzawa, mais ça, même un aveugle…

Et puis, il y a Mbappé. Pour l’instant, il est perdu. Il n’est pas vraiment arrivé au PSG. Un jour, on admettra peut-être que personne ne joue face au PSG comme face aux autres équipes. Monaco compris. Dire ça, ce n’est pas « protéger » le PSG (Je dis ça pour les paranos du complot parisien). C’est juste une réalité. A Monaco, Mbappé avait de l’espace. Il avait moins de compte à rendre aussi. Pas de transfert à justifier non plus. Au PSG, Mbappé s’est éloigné de l’insouciance. Il a découvert le très haut niveau (Je parle ici de tous les aspects, pas que de terrain, je dis ça encore pour les complotistes).

Mbappé en fait donc trop. Indéniable. Mais il n’est pas le seul. Si on fait bien attention, on note que tous les Parisiens sont focalisés sur leurs perfs. Di Maria doit montrer qu’il peut revenir dans le 11. Rabiot pense à son positionnement. Neymar à son statut. Verratti doit se racheter et justifier un tas de choses. Draxler qu’il n’est pas qu’un 12e homme… Au PSG, l’expression collective vient après. Et si ce n’est pas un problème maintenant, ça pourrait l’être au printemps…

A Monaco, on a beaucoup parlé ces derniers temps d’équipe à reconstruire. Jardim devait recomposer son puzzle. Je ne sais pas où il en est et je ne sais pas si la victoire à Bordeaux prouve que tout est réglé. Ça aidera certainement à travailler plus sereinement. Mais dans ce succès important, ce qu’on a pu voir, c’est qu’au-delà du fonctionnement de l’équipe, on n’a pas assez souligné les perfs de certains joueurs. Si si, j’insiste. On parlait de Jardim, des départs, des arrivées… Mais des cadres ? Subasic, Fabinho, Lemar, Glik ?? C’est quand même mieux quand ils sont bons non ?

On a sans cesse pleuré sur les départs, mais ceux qui sont restés ont été comment depuis le début ? Si eux, les champions, n’étaient pas bons, comment réussir l’intégration des nouveaux et les tirer vers le haut ?

A Bordeaux, Lemar et les anciens ont tous été bons. On a même rappelé Raggi (déjà là la semaine dernière) en capitaine !

Outre le retour au niveau des leaders, l’ASM trouve peu à peu le bon système. Le 4-4-2 ne semble plus d’actualité. Jardim a renforcé son milieu avec Moutinho à la pointe d’un triangle. Il faudra maintenant voir comment ça s’articulera avec Falcao et Baldé ensemble !

Donné à la rue il y a peu, Monaco se redresse et compte même plus de points que la saison dernière après autant de matches. Reste à entretenir l’espoir en Ligue des champions maintenant, en allant gagner en Turquie.

VIDEO >> Riolo : « Lyon doit être la seconde place forte du foot français »

http://rmcsport.bfmtv.com/football/riolo-paris-et-monaco-prets-pour-l-europe-1289098.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password