« En gagnant à Strasbourg, l’OM pouvait s’installer sur le podium, collé à Monaco. La carotte était belle. Et le début de match est parfait pour Marseille. Un but rapide et une situation confortable. Le souci, c’est que l’OM ne contrôle pas grand chose derrière. C’est Strasbourg qui domine le ballon. Bon dans l’occupation du terrain et l’agressivité, le Racing est au dessus. L’OM se place pour jouer en contre. Étonnante attitude face à un promu. Ça peut être payant parce que les joueurs offensifs peuvent la différence et que la défense des Alsaciens est faible, mais la tactique reste curieuse. Et c’est logiquement que Strasbourg égalise. Une récompense à l’effort et à l’esprit d’entreprise.

En 10 (le 4-2-3-1 est désormais le choix de Garcia), Payet organise le jeu de l’OM et cherche à orienter les contres, mais il y en a peu finalement. Sur le plus dangereux, Mitroglou, bien lourd, rate seul face au gardien.

La seconde période débute comme la première. Au terme d’une situation confuse, l’OM marque. Question pour les adeptes de la vidéo, on l’utilise ou pas pour le vrai faux corner qui s’est transformé en touche et qui a fait but ? Bref en faisant le minimum, Marseille mène 2-1. La réussite est maximale.

Anguissa, le seul qui fait le job

Mais comme en première période, l’OM ne fait rien à part tenter les contres. Avec sa fragilité, ses faiblesses et une formidable envie, Strasbourg domine. Tant que les corps tiendront car les efforts sont énormes, les Strasbourgeois avancent ! Et non seulement ça tient, mais ça gagne ! La Meinau peut prendre feu sur le 3e but ! Il reste 15 minutes. Que vont-ils faire ? Continuer, attendre ? Marseille ne réagit pas. Payet a disparu depuis longtemps. Saar qui a remplacé Clinton n’existe pas. Mitroglou n’avance pas. Thauvin est comme souvent dans son coin. Reste Anguissa, joueur essentiel, le seul qui fait son job ! Sur une sublime occasion qui se termine sans but, l’OM se fait balader de partout ! Le 4-2 est évité. Marseille reste en vie ! Cramés, les Strasbourgeois finissent par craquer. 3-3. L’OM s’en tire très bien…

Pourquoi ne pas avoir lancé Lo Celso dès le début ?

A Dijon, le PSG a livré un match très moyen. Le résultat sera enregistré et rien de plus. Je pourrais m’attarder sur la suffisance classique et souvent exaspérante observée. Je pourrais évoquer les prétextes du genre, match post pause internationale, match pré-Ligue des Champions. Mais je vais explorer d’autres pistes. Pourquoi ne pas avoir lancé Lo Celso dès le début ? Il serait temps de lui donner un match entier non ? Mbappé en 9, je n’y crois pas. Pas encore. Il est bien meilleur et beaucoup plus utile avec de la liberté de mouvement. Il y a un côté ingrat dans le rôle du 9 qui ne lui va pas très bien. 

L’attitude de Rabiot m’exaspère régulièrement

Rabiot en 6 ? Il n’a de cesse de montrer à quel point il ne veut pas évoluer à ce poste. Son attitude générale m’exaspère régulièrement. Dans le jeu, en le voyant j’ai pensé à Sarri, le coach de Naples. Il insiste pour que ses joueurs refusent les passes latérales. Il veut du jeu toujours verticale. Rabiot devrait aller faire un stage là-bas. Sinon, il discute prolongation de contrat en ce moment ? Le PSG serait bien inspiré de le libérer. Le plus tôt sera le mieux.

On a cru en septembre que Nice allait retrouver sa forme de la saison dernière. Mais de plus en plus, on peut en douter. A qui la faute ? Difficile à dire. Un mélange de tout. L’année dernière, le Gym a certainement été en surchauffe. Beaucoup de réussite, une confiance qui en a découlé et au final le sentiment d’une sur performance ! Cette année, l’équipe semble moins forte. Sur les côté, on l’a dit et ça compte. Et dans l’ensemble, une implication et des efforts collectifs moins intenses.

Tout passe par Malcom

Ces efforts collectifs, c’est ce qu’on voit à Nantes. Il ne s’agit plus de hasard maintenant. J’ai même vu des choses nouvelles dans le jeu. Plus de risques, de tentatives, d’initiatives. Le tout reposant toujours sur une rigueur tactique exemplaire. Le point pris à Bordeaux permet au hommes de Ranieri de rester en haut. Bordeaux n’a jamais vraiment été en mesure de dominer son sujet. On ne peut pas dire en effet que Nantes a arraché son nul. Bordeaux joue bien parfois, mais ça repose beaucoup trop sur Malcolm. Tout passe par lui.

C’est donc le caractère qui fait principalement la différence dans cette J9. Le maître mot en somme. On l’a vu à Lyon, à Montpellier, à Nantes. Et à Sainté aussi. C’était franchement pas bon pendant… 50, 60 minutes non ? Et pourtant, les Verts se sont arrachés, dans une fin de match étourdissante, pour s’imposer. 

Rennes, le club de la loose de la L1

Le caractère, c’est ce qui n’existe pas à Rennes. Le club de la loose de la L1. J’ai le sentiment que Gourcuff est cuit et qu’il devrait être le premier coach à sauter cette saison. »

A lire aussi>> L1: le mur Lecomte, le missile de Sessegnon… Montpellier scalpe Nice

VIDEO : Batshuayi met un vent à Pedro

http://rmcsport.bfmtv.com/football/riolo-l-om-s-en-sort-bien-a-strasbourg-1278677.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password