Si la fatigue devait logiquement être là, elle ne s’est pas faite entendre lors de son passage au micro de RMC, ce dimanche. Invité de Total Foot, Teddy Riner avait le verbe rieur au moment d’évoquer le dixième titre mondial de sa carrière, acquis quelques heures plus tôt donc à Marrakech.

>> Riner, un décuple champion du monde dans la légende

>> Les podcasts RMC

« Oui, c’est sûr. Ça me tenait à cœur. Je suis enfin entré au panthéon de la décima, des grands qui ont réussi à atteindre ce chiffre rond, savoure Riner. Ça fait plaisir quand on est sportif de haut niveau d’avoir réussi un objectif comme celui-ci. Tout doucement, ça a fait son petit bout de chemin. En quatre mois, j’ai réussi à remporter deux titres. Je ne m’y attendais pas du tout. On vit tellement à cent à l’heure notre vie de sportif de haut niveau. Pour moi, mes 18 ans et mon premier titre, c’était encore hier. Aujourd’hui, j’en ai 28 et j’ai réussi à avoir la décima. »

« On a envie de leur répondre: « ouais, ouais » »

Un chiffre rond comme il le dit si bien qui n’aurait pas été possible sans… un certain échec, celui de 2010, son dernier en date. Déjà lors d’un Mondial toutes catégories, en finale, face au Japonais Daiki Kamikawa. « Je m’en souviens. Elle a fait très mal celle-ci. En 2010, où ça s’est décidé… sur une décision arbitrale. Cette défaite m’a permis de devenir aujourd’hui ce que je suis. Quand des champions, des anciens vous disent qu’on apprend de ses erreurs, on a envie de leur répondre: « ouais, ouais ». Mais c’est vrai. Ça m’a permis d’être meilleur, d’être plus fort et d’avoir tous ces titres, surtout deux médailles d’or olympiques. » Comme quoi…

VIDÉO. Douillet : « L’objectif pour Teddy Riner, aller chercher le triplé olympique »

http://rmcsport.bfmtv.com/judo/riner-n-a-pas-oublie-sa-defaite-en-2010-qui-lui-a-permis-d-etre-meilleur-1301639.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password