Par Pierrick Ilic-Ruffinatti

Annoncé de longue date, Semi Radradra (25 ans) est enfin devenu toulonnais fin septembre. Et s’il n’a pas découvert le Top14 dès son arrivée contre la Rochelle, c’est contre Bordeaux que le massif Fidjien (1m88, 105kg) a fait son baptême du feu. Depuis ? La star du rugby à XIII en Australie – il a notamment été élu meilleur ailier de la NRL (nationale rugby league) en 2015 – a disputé ses premières minutes de Champions Cup contre Llanelli et devrait démarrer contre Trévise, pour la deuxième journée de la compétition.

En quelques semaines seulement, Semi Radradra s’est donc imposé comme un joueur à part entière de l’équipe. De quoi impressionner ses coéquipiers : « On a déjà vu ce qu’il était capable de faire, narre Juandre Kruger. C’est un très bon joueur, que ce soit avec ou sans le ballon. Il est vraiment impressionnant. Je suis content qu’il ait eu l’opportunité de découvrir la Champions Cup, et j’espère qu’il fera à nouveau un bon match ce week-end. »

Tom Whitford, Semi Radradra et Mourad Boudjellal, lors de la présentation de la star treiziste - Septembre 2017

Tom Whitford, Semi Radradra et Mourad Boudjellal, lors de la présentation de la star treiziste – Septembre 2017Other Agency

Un compteur d’essais débloqué contre Trévise ?

Preuve que, s’il n’est pas novice à XV, sport qu’il a pratiqué jusqu’à ses 20 ans, Radradra s’est réhabitué à vitesse grand V. « Je me sens vraiment bien. Je suis heureux de faire partie de cette équipe. Le premier match n’a pas été simple, mais une saison est longue, j’apprends beaucoup et je suis vraiment content d’être là. […] Les gars m’ont beaucoup aidé. L’environnement au sein de ce club est excellent et je me sens de plus en plus à l’aise, que ce soit sur ou en dehors du terrain. »

Et s’il n’a pas encore eu l’occasion de débloquer son compteur d’essais avec Toulon, le Fidjien avoue s’y préparer : « Si l’opportunité se présente, j’aimerais marquer samedi. Si j’ai l’occasion, je ferai tout pour la saisir« , avant d’affirmer que bien qu’Italien, l’adversaire ne sera pas facile à affronter : « Maintenant il ne faut jamais sous estimer l’adversaire. On a vu à la vidéo qu’ils étaient forts, ils seront chez eux et ils seront difficiles à battre. On espère revenir avec la victoire. » Altruiste en plus…

«  Je n’avais jamais vu un garçon se préparer de cette manière là« 

Pourtant s’il a déjà convaincu ses coéquipiers, Radradra ne semble pas s’inscrire dans la lignée des Fidjiens du Top14. Le mythe du joueur fantasque, aussi brillant sur le terrain qu’imprévisible en dehors ? Très peu pour lui, que chacun d’écrit comme un grand professionnel. « En terme de personnalité, c’est quelqu’un qui s’impose une rigueur impressionnante, remarque Fabrice Landreau. Je n’avais jamais vu un garçon se préparer de cette manière là. Il est très minutieux. Est-ce que ça vient de sa culture rugby à XIII ? Je ne sais pas mais c’est surprenant. Il rentre dans son match trois heures avant, avec de multiples exercices. Il est toujours après travailler sa technique individuelle, est plus qu’à son poids de forme. Il est très athlétique, très vigilant à sa santé, à sa nourriture ». Suffisant pour s’installer dans le XV de départ ? S’il est prématuré de l’affirmer, le joueur devrait profiter d’une légère rotation, pour démarrer à l’aile contre Trévise, quand le numéro 15 devrait être la propriété de Chris Ashton ou Hugo Bonneval.

Semi Radradra (Parramatta Eels) - 26 mai 2017

Semi Radradra (Parramatta Eels) – 26 mai 2017Getty Images

«  Il a tout du joueur expérimenté à XV« 

Et s’il souhaitait, à son arrivée, jouer au centre, Radradra ne cache pas prendre du plaisir à l’aile. « Je me sens bien. Je suis nouveau dans ce club et la décision revient aux coachs. Je suis heureux de jouer aller à l’aile, mais si on me place ailleurs je serai également prêt, et je m’assurerai de faire le job. » Côté staff, on préfère pour l’instant lui donner le temps de se faire définitivement aux exigences du rugby à XV. « Pour le moment on va le laisser à l’aile, au moins le temps qu’il découvre notre projet de jeu. On doit lui donner des bons ballons. Il se propose mais il faut aller le chercher davantage, le décaler. […] Ce qui est étonnant, c’est que bien que venu du XIII, il a déjà retrouvé les réflexes du XV. Il a tout du joueur expérimenté à XV. Il sait faire les replacements, être en second rideau, il défend bien proche et loin du ballon, a une excellente technique individuelle et a une pointe de vitesse impressionnante ! » Mourad Boudjellal affirmait avoir dénicher un véritable phénomène, Semi Radradra est en tout cas l’une des grosses attractions de ce début de saison sur la rade…

http://www.rugbyrama.fr/rugby/champions-cup/2017-2018/semi-radradra-pas-encore-fantasque-deja-fantastique_sto6371695/story.shtml

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password