A Cardiff dimanche, Carlos Takam a livré dix rounds d’une impressionnante intensité face à Anthony Joshua. Malgré cette défaite, le boxeur français a gagné le respect des 80 000 spectateurs du Principality Stadium. De là à imaginer un jour un affrontement similaire à l’avenir à Paris face à Tony Yoka, espoir de la boxe tricolore? Les deux poids lourds semblent bien trop éloignés pour l’envisager.

Numéro 2 IBF, 5e à la WBC, 14e à la WBA, 9e chez WBO, Carlos Takam compile 40 combats, 35 victoires, 4 défaites, 1 nul. Il a disputé un championnat du monde contre Joshua, mais a aussi affronté deux boxeurs qui ont été ou sont devenus champions du monde: Joseph Parker et Alexander Povetkin. A 25 ans, soit onze ans de moins que Takam, Tony Yoka a lui disputé deux combats depuis son passage chez les pros à l’été 2017, pour deux victoires.

A lire aussi >> Boxe: Joshua bat Takam, mais l’arbitre gâche la fête

Takam 19e selon Boxrec, Yoka 95e

Des sphères bien éloignées de celles de Takam. Pour le Parisien, le deuxième combat a eu lieu en six rounds. Logique, on ne commence pas une carrière avec des matches longs, mais loin des 12 rounds des championnats professionnels auxquels Takam est habitué. Le site de référence Boxrec place Yoka au 95e rang mondial des poids lourds. Takam au 19e. Logique là encore, vu la différence d’expérience et le nombre de duels disputés. Sauf que des combats avec cette différence de classement n’ont jamais lieu.

A lire aussi >> Pour le clan Takam, la revanche contre Joshua se fera « plus vite qu’on le pense » (mais pas de combat contre Yoka)

16 combats sans défaite pour atteindre le top 10

Dans le top 10 mondial Boxrec, le palmarès le moins élevé se situe à 16 combats pour 16 victoires (l’Américain Adam Kownacki, 28 ans). A son rythme actuel de quatre combats annuels prévus par son contrat, Yoka a donc besoin de quatre ans, sans concéder de défaite (c’est très important), pour arriver dans cette zone proche des gros matchs. C’est au 16e combat, sans défaite, et trois ans après ses débuts pros, qu’Anthony Joshua, champion olympique 2012, a remporté la ceinture mondiale IBF. A ce moment, Yoka aurait donc 29 ans, et Takam 40 ans.

A lire aussi >> Asloum: « Les choses auraient pu tourner en faveur de Takam »

Takam: « Je veux laisser la place aux jeunes »

L’écart est criant. « Tony, c’est un boxeur que je connais bien, il est jeune, il n’a pas le même niveau que Carlos, ce n’est pas du tout la même génération et je ne pense pas qu’ils puissent se rencontrer un jour. Ça n’a rien à voir entre la boxe pro et la boxe amateur. Tony commence sa carrière, Carlos est plus proche de la fin », lance Joseph Germain, le coach de Takam, sur RMC. « Je crois qu’avant qu’il n’arrive, j’aurai déjà pris ma retraite », rigole de son côté son boxeur. Je veux laisser la place aux jeunes. »

A lire aussi >> Takam-Joshua : la décision de l’arbitre était-elle justifiée ?

Même un combat Duhaupas-Yoka semble peu probable

Un duel entre les deux parait donc improbable, d’autant que Takam n’a aucun intérêt à boxer un jeune professionnel qui ne le ferait pas progresser dans la hiérarchie des lourds. Surtout qu’il peut espérer encore un ou plusieurs beaux combats. Tony Yoka, champion olympique 2016, est même encore un peu loin en expérience de Cyril Leonet, le champion de France (12 victoires, 8 défaites, 3 nuls).

Sans parler de Johann Duhaupas (36 ans), perdant d’un mondial contre Deontay Wilder il y a deux ans, et 17e au classement Boxrec. Duhaupas n’est pas intéressé par Yoka et vise une chance mondiale d’ici un ou deux combats. Le temps et les performances de Yoka feront son œuvre, mais dans un avenir proche, aucun indice ne penche pour des rencontres entre le Francilien et Takam ou Duhaupas.

VIDEO. Peut-on voir un jour Tony Yoka affronter Carlos Takam ?

http://rmcsport.bfmtv.com/boxe/pourquoi-un-combat-takam-yoka-n-est-pas-vraiment-envisageable-1290119.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password