Un recrutement estival manqué

Le Milan AC a fait chauffé la carte bancaire cet été. Dans des proportions assez dingues. Le club lombard s’est offert onze nouveaux joueurs pour un peu moins de 200 millions d’euros! Un recrutement pléthorique incarné par Leonardo Bonucci. Après sept années couronnées de succès à la Juventus Turin, le défenseur de 30 ans a débarqué contre un chèque de 42 millions d’euros. Un transfert qui semble avoir déstabilisé l’international italien, méconnaissable cette saison. André Silva (Porto), Hakan Calhanoglu (Leverkusen), Mateo Musacchio (Villarreal) ou Franck Kessié (Atalanta) sont plus ou moins dans le même cas. Et l’effectif rossonero fait beaucoup moins rêver après cette première partie de saison.

Un entraîneur sous pression

Après avoir investi autant d’argent, la nouvelle direction chinoise du Milan veut des résultats. Et à l’aube du mercato d’hiver, elle attend toujours. Après 18 journées, les partenaires de Lucas Biglia ne sont même pas dans la première partie de tableau en Serie, où ils occupent une triste 11e place. A 21 points du leader Naples et 16 points du voisin de l’Inter, qui pointe au 3e rang. Le 16e de finale de Ligue Europa à venir face à Ludogorets amortit à peine le choc. Dans ces conditions, l’entraîneur travaille sous haute pression. Le mois dernier, Gennaro Gattuso a pris la succession de Vincenzo Montella, licencié sans ménagement. Mais pas sûr que l’ancien milieu de terrain fasse lui-même long feu. Le nom de Roberto Mancini (Zénith-Saint-Pétersbourg) circule déjà pour le remplacer de l’autre côté des Alpes.

>> « Je ne démissionnerai jamais » annonce Gattuso

Un actionnaire dans le viseur de l’UEFA

Li Yonghong a racheté le Milan AC en avril dernier contre un chèque de 740 millions d’euros. Il a promis une équipe de haut niveau et mis les moyens sur la table à l’intersaison. Sauf que l’homme d’affaires chinois n’est peut-être pas aussi riche qu’il le prétend. C’est en tout cas ce qu’affirme le New York Times, qui a publié en novembre une enquête accablante sur celui qui assure avoir fait fortune grâce à sa compagnie minière. Dans la foulée, l’UEFA a refusé le plan de développement présenté par le club lombard. L’instance européenne estime que les opérations réalisées ces derniers mois manquent de clarté. Aleksander Ceferin s’est lui-même déclaré « inquiet » pour le Milan. La menace d’une sanction plane dans le cadre du fair-play financier et elle pourrait aller jusqu’à une exclusion des compétitions européennes.

>> L’UEFA pourrait exclure le Milan AC des coupes d’Europe

Un gardien à l’avenir incertain

Gianluigi Donnarumma a bien failli quitter le Milan AC cet été. Mais après avoir menacé de partir, le portier de 18 ans a finalement accepté de continuer avec son club formateur. Pour combien de temps? En froid avec une partie des tifosi, l’international italien pourrait faire ses valises dans les prochains mois. D’autant que son agent, Mino Raiola, entretient des relations très tendues avec la direction rossonero. Une situation dont pourrait profiter le PSG. Ces derniers jours, la presse transalpine a relancé l’idée d’une arrivée de Donnarumma dans la capitale française. Et pourquoi pas dès cet hiver afin de compenser un éventuel départ de Kevin Trapp? Rien n’est encore fait évidemment, mais la pression de l’UEFA pourrait bien encourager Milan à se séparer de l’un des joueurs les plus convoités.

VIDEO: Neymar a encore fait le show lors d’un match caritatif au Brésil

http://rmcsport.bfmtv.com/football/pourquoi-le-projet-du-milan-ac-vire-au-fiasco-1336631.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password