Rafael Nadal s’est qualifié pour les quarts de finale de l’Open d’Australie après presque quatre heures de bagarre contre l’Argentin Diego Schwartzman, battu en quatre sets 6-3, 6-7 (4/7), 6-3, 6-3, dimanche à Melbourne. L’Espagnol, N.1 mondial, a dû puiser dans ses réserves pour se défaire du Sud-Américain, qui a la particularité d’être le joueur de plus petite taille du top 100 (1,70 m).

« C’est un super joueur dans tous les aspects. Il servait bien aujourd’hui alors qu’il a parfois du mal. Ça a été une grosse bataille », a dit le Majorquin qui affrontera au prochain tour le Croate Marin Cilic, 6e mondial.

« C’est bon pour la confiance »       

Nadal a affirmé qu’il avait bien supporté les 3 h 51 min d’effort, lui qui avait souffert d’une blessure au genou en fin de saison dernière. « Je suis un peu fatigué bien sûr ! Mais je me sens bien. J’ai pu me battre jusqu’à la fin de mon premier gros match de l’année. C’est bon pour la confiance de savoir que je peux me livrer pendant presque quatre heures avec une grande intensité », a-t-il dit.   

Les échanges ont été souvent spectaculaires, l’Argentin rendant coup pour coup à l’Espagnol dans un style un peu similaire, en modèle réduit. Schwartzman, qui s’était révélé en atteignant les quarts de finale de l’US Open en septembre, a réussi la prouesse de servir 12 aces. Nadal a bien démarré, mais il n’a pas su enfoncer le clou dans le deuxième set dans lequel il s’est fait débreaker trois fois avant de perdre au tie-break. La suite a été difficile. L’Espagnol a dû sauver pas moins de 15 balles de break (sur 18). Il a réussi moins de coups gagnants que son adversaire (58 à 46).

A lire aussi>> Open d’Australie: Elise Mertens file en quarts

Dimitrov survit aux 36 aces de Kyrgios

Le Bulgare Grigor Dimitrov, 3e mondial, a lui survécu aux 36 aces de l’Australien Nick Kyrgios (17e) et s’est qualifié pour les quarts de finale de l’Open d’Australie en quatre sets extrêmement serrés (7-6, 7-6, 4-6, 7-6), dimanche à Melbourne. Kyrgios avait gagné les trois tie-breaks de son match contre Jo-Wilfried Tsonga au tour précédent, il a cette fois-ci perdu les trois de son duel contre le vainqueur du dernier Masters. Le choc opposait deux des outsiders pour le titre, derrière les favoris Roger Federer et Rafael Nadal.

« C’est toujours compliqué de jouer contre lui. J’avais perdu contre lui il y a deux semaines (en demi-finales de Brisbane, ndlr). Il a un service incroyable. Ce sont des matchs où il faut saisir les occasions », a dit le Bulgare. C’est justement parce qu’il n’a pas toujours su le faire que Dimitrov s’est fait quelques frayeurs. Il s’est laissé entraîner dans un tie-break dans la seconde manche après avoir manqué une balle de set à 5-4 sur son service.

Le scenario s’est répété dans la quatrième manche, où il a servi en vain pour le match à 5-3 avant de conclure dans le jeu décisif. C’est finalement sa supériorité en fond de court (27 fautes contre 56 à son adversaire) et ses qualités en défense qui ont fait la différence. Le spectacle a été souvent de haut niveau, grâce aussi à l’Australien qui a pris des risques insensés en fin de match et a bien failli déstabiliser son rival. 

Dimitrov « content » d’être passé « à la vitesse supérieure »

« Il faut toujours être en alerte parce qu’on ne sait jamais à quoi s’attendre avec lui. Il a servi des secondes balles à plus de 200 km/h! », a dit Dimitrov. Le Bulgare, âgé de 26 ans, retrouve les quarts de finale pour la troisième fois après 2014 et 2017. L’an passé, il s’était incliné lors d’une superbe demi-finale en cinq sets contre Rafael Nadal. 

Il affrontera un invité-surprise à ce niveau, le Britannique Kyle Edmund, 49e mondial, contre lequel il sera bien sûr favori. « Je ne sentais pas très bien la balle au début du tournoi, mais je suis content d’avoir pu passer à la vitesse supérieure », a dit le Bulgare, qui s’était laissé entraîner dans un cinquième set par un qualifié au deuxième tour.

VIDEO >> Pitkowski : « Les Français ne font plus d’exploits »

http://rmcsport.bfmtv.com/tennis/open-d-australie-nadal-en-quarts-apres-presque-quatre-heures-de-bagarre-1354853.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password