Deux ans et demi après son arrivée, Bouna Sarr pourrait animer le mercato hivernal de l’OM. Pisté par Wolfsburg, le Franco-Guinéen de 25 ans a aussi tapé dans l’oeil de Leicester, où Claude Puel souhaiterait l’attirer. Une offre de 3 millions d’euros a été transmise au club marseillais, qui l’a directement rejetée, comme RMC Sport le révélait dimanche. Ce qui ne devrait pas empêcher les Foxes de revenir à la charge. 

Lundi, l’ancien Messin a qualifié de « récompense » l’intérêt manifesté par  le champion d’Angleterre 2015-2016. Manière de souligner le chemin parcouru par l’ancien milieu offensif depuis que son entraîneur, Rudi Garcia, a décidé de le positionner latéral droit lors de la préparation de la saison passée.  

« Il ne faut pas oublier que je n’ai que six mois de formation et une dizaine ou une quinzaine de matchs à ce poste-là, a rappelé Sarr. (L’intérêt de Leicester) est valorisant car ça montre que je bosse bien, que je fais de bonnes prestations. C’est encourageant pour la suite. Si j’arrive à susciter l’intérêt de ce type de club, c’est que ça peut être une bonne ouverture pour moi. Je ne vais pas vous mentir, je ne suis pas insensible à ce championnat. »

Son entraîneur, lui, a vite fermé la porte à un départ. « Leicester ? Je n’en ai pas entendu parler, a balayé Garcia. À part Matheus Doria, personne ne partira. On verra si on a des arrivées ou pas, mais il n’a jamais été question que Bouna Sarr parte. »

À lire aussi >> OM: Rudi Garcia n’attend « aucun départ » 

« Ce que j’aime bien dans ce poste, c’est de pouvoir partir de loin » 

Toujours est-il que le repositionnement de l’ancien Messin en défense a payé. L’intéressé s’est fait une raison. « Je vous confirme que oui, on peut dire que je suis un latéral droit. C’est officiel, c’est mon nouveau poste, a affirmé le Marseillais. Ça ne m’a jamais dérangé de défendre. Ce que j’aime bien dans ce poste, c’est de pouvoir partir de loin. Me projeter de loin, arriver lancé, à pleine vitesse. Et aider l’équipe avec ces qualités-là qui sont les miennes. C’est surtout à ce niveau-là que je prends du plaisir. »

Rudi Garcia veille à ce que son joueur ne se repose pas sur ses lauriers. « Il faut confirmer encore, a-t-il insisté. Bouna a fait de très bonnes prestations. J’ai toujours pensé qu’il avait les qualités pour bien figurer là. Mais il ne faut pas qu’il se relâche. Il est 100% à l’Olympique de Marseille. Il a envie de réussir dans ce club. S’il réussit, je pense que ce sera à ce poste-là. »

« Il est sec, mais très costaud »

Paolo Rongoni, préparateur physique et « responsable de la performance » à l’OM, affirmait en fin de semaine dernière, en marge de la présentation des nouvelles installations sportives et de la salle de musculation du centre d’entraînement de la Commanderie, que Sarr était « un vrai athlète, sûrement le plus complet de l’effectif ». « Il est sec mais très costaud, détaillait-il. Bouna, Adil (Rami) et Luiz Gustavo, ce sont des machines de guerre ! » Ceci explique cela. 

Garcia, encore: « On en avait parlé ensemble, je pense qu’il a une carrière de latéral droit de très bon niveau, voire plus, devant lui. Mais il faut être régulier, continuer à apprendre. C’est encore un jeune latéral droit mais pour l’instant, il est très satisfaisant. »

Sarr a disputé 13 matchs de Ligue 1 depuis le début de la saison, dont cinq comme titulaire. Il en avait disputé 26 en 2016-2017. 

À lire aussi >> Riolo: « L’OM fait forte impression »

http://rmcsport.bfmtv.com/football/om-garcia-a-eu-le-nez-creux-en-mettant-sarr-lateral-droit-1350774.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password