« Ils sont avec nous et nous avec eux. » Nous, c’est le staff du XV de France. Eux, ce sont les joueurs. Voilà ce que lançait l’entraîneur des lignes arrières Jeff Dubois ce dimanche matin au lendemain du match nul au goût de de défaite contre le Japon (23-23). Au terme d’une nouvelle tournée ratée et d’une série inquiétante de sept matchs consécutifs sans victoire (si l’on prend aussi en compte la défaite amicale contre la Nouvelle-Zélande B à Lyon), certains s’interrogent sur la relation entre l’encadrement et le groupe. Le message est-il toujours compris ? Les joueurs adhèrent-ils au projet de Guy Novès et ses adjoints ? La question l’étonne. Elle fait en tout cas sourire le manager des Bleus.

« Je ne peux pas vous dire non, c’est une question bizarre de votre part, a-t-il lancé au micro de RMC Sport ce dimanche. J’ai passé 40 ans au Stade Toulousain et quand on a pris 77 points chez les Wasps (77-17 en 1996), est-ce que le groupe adhérait à mon discours ? Le groupe était prostré et déçu comme moi. Et quelques mois après, on était champion de France. Ce n’est pas une affaire de défaite et de victoire, ni de série. Il m’est arrivé aussi de perdre cinq matchs d’affilée avec le Stade Toulousain avant de rebondir et d’être demi-finaliste. Ne croyez pas qu’à chaque fois qu’une équipe perd, cela vient du fait qu’elle adhère pas au discours du staff. Cela n’a rien à voir. Les joueurs savent très bien que nous sommes dans le même bateau et que nous allons dans le même sens. »

A voir aussi >> Novès: « Je n’ai jamais pensé à démissionner »

« On sent de l’adhésion, du travail, de la détermination »

Si certains joueurs ont clairement déçu durant ce mois de novembre, il n’est pas question pour autant de parler d’une rupture avec le staff. A voir les visages abattus et les regards noirs samedi dans les travées de la U Arena, la déception était immense. Au moins égale à celle d’un staff qui attendait évidemment beaucoup de mieux de son groupe, et ce même en l’absence de nombreux joueurs blessés. « On sent de l’adhésion, du travail, de la détermination, souligne Yannick Bru, marqué mais combatif. On vous doit mieux, au public français, aux gens qui consentent des efforts pour nous mettre dans les meilleures conditions. » A ses côtés, Dubois, peu loquace dimanche, ajoutait : « On se remet tout le temps en question. On se construit dans la défaite, la douleur, le doute. Cela fait partie du rôle de l’entraîneur mais on croit fort au projet. »

A voir aussi >> XV de France: Novès conforte Guirado

http://rmcsport.bfmtv.com/rugby/noves-dans-le-meme-bateau-avec-les-joueurs-1313256.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password