OL

Fekir a montré la voie

Troisième but sur coup franc cette saison pour Nabil Fekir, et à son tableau de chasse, le PSG, Monaco et l’OM. Celui marqué ce dimanche à Areola est une merveille du genre. Voir le trou béant laissé par le portier parisien était une évidence, mais réussir un tir aussi précis était tout sauf acquis, à 36 mètres de la ligne. Cinquième journée consécutive en marquant pour le capitaine lyonnais. Sa deuxième période est discrète, mais son but vaut de l’or.

>> Le film du match

Ndombélé était partout

Lo Celso n’a pas réussi le test, Ndombélé l’a passé haut la main. Du haut de ses 21 ans, même pas 20 matches de L1 au compteur, il a impressionné, régnant en maître dans l’entre-jeu. Monstre de puissance pour casser le premier rideau avec ses accélérations, il a en plus réussi un sans-faute à la passe et provoqué l’expulsion d’Alves. Chapeau.

>> Riolo: « Succès fou et heureux de l’OL »

Memphis, l’entrée décisive

Incroyable! Entré à la 68e et à peu près transparent jusqu’à l’ultime seconde, Depay a offert la victoire aux Lyonnais d’un tir magistral. Alors que l’OL ne parvenait pas à profiter de sa supériorité numérique, le Néerlandais a laissé Areola sur place d’une frappe violente qui offre trois points et un succès de prestige aux siens.   

>> OL-PSG: la sortie de Lopes sur Mbappé était-elle sanctionnable?

Lopes : 6,5

Rafael : 5,5

Marcelo : 6

Morel : 5

Mendy : 6

Aouar : 6,5, remplacé par Depay : 7

Ndombélé : 8,5

Tousart : 6,5

Fekir : 7

Cornet : 6

Diaz : 5

PSG

Areola n’y était pas

Le portier parisien a clairement sous-estimé la précision de Nabil Fekir sur coup franc. En se plaçant comme si le centre du Lyonnais était l’unique option, Areola a ouvert une fenêtre bien trop large à l’un des meilleurs artificiers du championnat, qui a sanctionné avec un tir parfait. Le coup franc est certes sublime, mais son placement initial est clairement douteux. Sort une belle parade face à Mariano par ailleurs, mais oublie de sortir sur un ballon devant sa ligne qui aurait dû lui coûter très cher, avant de se faire enfoncer par Depay, sans esquisser un geste.  

Lo Celso a manqué le test

Bon, voire très bon en sentinelle lors de ses dernières sorties parisiennes, Lo Celso a montré ses limites à ce poste face à l’OL, noyé par l’intensité lyonnaise et le pressing intense des Rhodaniens en début de match. Dans les matches dominés par Paris, c’est un grand oui, pour le travail de récupération dans un match plus complexe, c’est non. Trop tendre.

Alves est passé au travers

Sa prestation était déjà très moyenne avant le carton rouge, malgré une jolie passe décisive. Et le Brésilien a ponctué son mauvais manqué d’un rouge totalement évitable. Après une faute assez grossière qui lui promettait un jaune, il est allé flanquer son visage à quelques centimètres de celui de M. Turpin. Comme par enchantement, le jaune s’est changé en rouge. Très vilain tour pour ses partenaires.

Un Kurzawa aux deux visages

Son match n’est pas énorme, son but est exceptionnel. A l’ultime minute de la première période (45e+4), le latéral parisien a sorti la volée parfaite, transperçant Lopes alors que le PSG était en souffrance. Son missile s’est logé sous la barre, douchant un Parc OL euphorique depuis le coup d’envoi. Mais il a lui-même anéanti son chef-d’œuvre en rendant la balle aux Lyonnais sur la dernière action, sanctionné par le bijou de Depay.

>> OL-PSG: « Pas de signe de gravité » pour Mbappé après son évacuation sur civière

Areola : 3

Alves : 3

Marquinhos : 5

Silva : 5

Kurzawa : 5

Verratti : 4

Lo Celso : 4

Rabiot : 6,5

Cavani : 5

Di Maria : 5,5

Mbappé : non noté, remplacé par Draxler : 5,5

http://rmcsport.bfmtv.com/football/ndombele-immense-kurzawa-a-deux-visages-les-notes-d-ol-psg-1355169.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password