L’affaire Nadal-Bachelot a fait un passage devant les tribunaux vendredi, le joueur espagnol demandant à l’ancienne ministre des Sports, par avocats interposés, 100 000 euros de dommages et intérêts pour l’avoir accusé de dopage dans une émission télévisée l’an dernier.

Une somme conséquente que « Rafa » s’est empressée de justifier ce samedi en conférence de presse. « Pour moi, ce n’est pas une question d’argent, c’est une question d’honneur. Si ce procès se transforme en argent et bien il ira à une fondation » a-t-il avancé. Avant de justifier sa démarche : « Ce n’est pas une histoire d’égo, juste une question d’honneur et de dire stop à ce genre de déclarations. Venant d’une ancienne ministre des Sports, c’était quelque chose d’assez grave pour prendre la chose au sérieux« .

En mars 2016, interrogée sur la chaîne D8 au sujet de l’affaire du contrôle positif de l’ancienne numéro 1 mondiale russe Maria Sharapova, Roselyne Bachelot, reconvertie chroniqueuse, avait accusé Nadal, longuement absent en 2012, d’avoir feint une blessure pour dissimuler un contrôle antidopage positif. « On sait que la fameuse blessure de Rafael Nadal, quand il a été arrêté sept mois, est certainement due à un contrôle positif« , avait notamment lancé l’ex-ministre de la Santé et des Sports (2007-2010).

(Avec AFP)

Rafael Nadal

Rafael NadalGetty Images

http://www.eurosport.fr/tennis/rafael-nadal-sur-bachelot-ce-nest-pas-une-question-dargent-cest-une-question-dhonneur_sto6366523/story.shtml

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password