Tout réussit à Garbine Muguruza pour le moment. La n°2 mondiale a été élue joueuse de l’année par la WTA samedi, puis a signé ce dimanche une partie maîtrisée face à la Lettone Jelena Ostapenko, novice dans le tournoi, dominée 6-3, 6-4 dans le deuxième et dernier match de la 1re journée du Masters, dimanche à Singapour.

Muguruza, lauréate à Wimbledon, revenue au sommet cette saison où elle a occupé le fauteuil de n°1 mondial pendant quelques semaines en septembre, a la plupart du temps contrôlé les opérations dans cette partie et a surtout profité du jeu généreux de sa jeune adversaire qui s’est forcée à faire le jeu, comme à son habitude. Mais contrairement à leur dernier affrontement à Wuhan, cela a été sans réussite cette fois-ci.

La joueuse de l’année a dominé la révélation de l’année

Dans le premier set, l’Espagnole a pris le premier service de son adversaire pour mener 2-0, et a remporté une manche marquée par plusieurs breaks en tenant son service à 5-3. Dans la seconde manche, Muguruza a encore réussi le premier break, sur un revers puis un coup droit dans le filet d’Ostapenko, pour mener 3-1.

A 5-1, alors qu’elle semblait s’acheminer vers une victoire facile, Muguruza s’est alors fait une petite frayeur en laissant Ostepenko revenir à 5-4, avant de conclure sur son service. Grosse révélation d’une année 2017 qui l’a vue bondir du 44e au 7e rang mondial et remporter le titre à Roland-Garros, la Lettone a commis dans cette rencontre trop de fautes directes pour pouvoir prétendre à la victoire.

http://www.eurosport.fr/tennis/wta-finals/2017/garbine-muguruza-calme-jelena-ostapenko-d-entree-de-masters_sto6376544/story.shtml

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password