Fleuret (H) : Les Français au pied du podium

L’équipe de France masculine de fleuret disputait la petite
finale pour le bronze contre la Chine, vice-championne du monde l’an dernier.
Erwann Le Péchoux subissait un cinglant 1-5 face à Lei lors du premier relais.
Enzo Lefort affrontait ensuite Chen pour un match nul 5-5. Jérémy Cadot, opposé
à Li, perdait son relais 2-4, la Chine menant 14 touches à 8 après les trois
premiers relais. Contre Lei, Lefort a remporté le quatrième relais 8 touches à
6, réduisant le retard des Français (16-20). Mais la Hongrie allait de nouveau
creuser l’écart lors du cinquième relais perdu par Le Péchoux (3-5). Julien
Mertine remplaçait alors Cadot pour le sixième relais contre Chen mais perdait
cet assaut 4-5, ce qui portait le score à 23-30 en faveur de la Hongrie aux
deux tiers de cette petite finale. Enzo Lefort faisait alors jeu égal avec Li
(5-5). Mertine revenait en piste contre Lei avec toujours sept touches à remonter.
Raté, et même pire que ça, puisque Mertine encaissait un 1-5 laissant Erwann Le
Péchoux aborder le dernier relais dans une position désespérée (29-40). Et il
n’y eut pas de miracle, la Chine s’adjugeant la médaille de bronze en
s’imposant 45 touches à 31.

Le bilan individuel des Français pendant cette petite
finale : Cadot (2/4 en un relais), Lefort 18/16, Le
Péchoux 6/15, Mertine 5/10.

Fleuret
(D) : Les Françaises décrochent le bronze à la mort subite ! 

L’équipe
de France féminine de fleuret disputait la petite finale pour le bronze contre
la Hongrie. Ysaora Thibus débutait bien contre Edina Knapek (5-3). Anita Blaze
disputait le deuxième relais contre Mohamed (3-4). Astrid Guyart affrontait
ensuite Varga et perdait son relais 5-8, la Hongrie passant devant au score
après les trois premiers relais (13-15). Anita Blaze, contre Knapek, ne
parvenait pas à inverser le score (2-5). Ysaora Thibus parvenait à remporter le
cinquième relais (6-5) mais la Hongrie menait toujours (21-25). Astrid Guyart
disputait alors le sixième relais contre Mohamed. Et la « doyenne »
(32 ans) des fleurettistes françaises a réussi l’assaut parfait en infligeant
un 7-0 à son adversaire, permettant à la France de repasser devant au score
(28-25). Comme en demi-finale, la jeune Pauline Ranvier (21 ans) remplaçait
Blaze pour défier Varga, mais la Française prenait un 2-6 qui redonnait l’avantage
à la Hongrie (30-31). Astrid Guyart retrouvait Knapek, celle qui avait éliminé
la Française lors de l’épreuve individuelle. Les deux fleurettistes ne tirant
pas, l’arbitre a mis fin à ce huitième relais sans la moindre touche. Ysaora
Thibus attaquait donc le dernier relais contre Mohamed avec une touche de
retard. La Française a compté jusqu’à trois touches de retard (32-35) mais
remontait. A la fin des trois minutes de ce dernier relais, le score était de
36 partout. La médaille de bronze allait donc se jouer à la mort subite, la
priorité étant pour la Hongrie. A 7 secondes de la fin de la prolongation,
Thibus réussissait la parade-riposte de la victoire et la France s’imposait 37
à 36 et décrochait donc le bronze. La troisième médaille de la délégation
tricolore à Moscou.

Le bilan
individuel des Françaises pendant cette  petite finale :
Blaze 5/9 (en deux relais), Guyart 12/8, Thibus 18/13, Ranvier 4/5 (en un
relais).

Fleuret (H) : Les Bleus balayés en demi-finale

Les Français affrontaient les Italiens, champions olympiques
en titre, en demi-finale des Mondiaux. Une rencontre entre les deux derniers
champions du monde (les Italiens en 2013, et les Français en 2014). Mais il n’y
a pas eu de match… Erwann Le Péchoux a perdu le premier relais contre Garozzo
(2-5). Face à Baldini, ancien champion du monde individuel en 2009, Enzo
Lefort, aligné d’entrée contrairement au quart de finale contre le Japon, a
subi un revers 1-5, l’Italie menant alors 10 touches à 3. Jérémy Cadot défiait
alors Cassara, autre ancien champion du monde (2011), et encaissait un 2-5. Au
tiers de cette demi-finale, la France comptait dix touches de retard (5-15).
Enzo Lefort était tout aussi impuissant face à Garozzo (1-5). Relais suivant,
Le Péchoux concédait un 3-5, la démonstration italienne se poursuivant (9-25).
Il a fallu attendre le sixième relais pour voir un assaut remporté par un
Français, en l’occurrence Jérémy Cadot contre Baldini (8-5). Julien Mertine
remplaçait Enzo Lefort pour le septième relais contre Cassara, pour une défaite
2-5. Pas mieux pour Jérémy Cadot contre Garozzo (2-5). La fin du calvaire dans
cette demi-finale fut pour Le Péchoux contre Baldini, l’Italie infligeant
finalement un sévère 45 touches à 25 aux Français. Une défaite qui scelle les
espoirs tricolores de ramener un titre de Moscou. Les Français affronteront le
perdant de Russie-Chine dans la petite finale pour le bronze.

Le bilan individuel des Français pendant cette
demi-finale : Cadot 12/15, Lefort 2/10 (en deux relais), Le
Péchoux 9/15, Mertine 2/5 (en un relais)

Fleuret (H) : Les Français en demi-finale !

Championne du monde et d’Europe en titre, l’équipe de France masculine de fleuret affrontait le Japon en quart de finale. Julien Mertine a remporté le premier relais contre Awaji (5-4). Erwann Le Péchoux a ensuite dominé Chida (3-1), donnant trois touches d’avance à la France (8-5). Lors du troisième relais, Jérémy Cadot était opposé à Ota, sacré champion du monde en individuel jeudi. Et Cadot a fait mieux que tenir le choc en dominant Ota (7-5). Au tiers de ce quart de finale, la France menait 15 touches à 10. Mertine affrontait alors Chida et ce quatrième relais a totalement remis le Japon dans le coup, Mertine encaissant un 4-10. Jérémy Cadot revenait en piste contre Awaji alors que la France était menée 19-20. Et le Japon prenait deux touches d’avance à l’issue de ce relais perdu (4-5). Erwann Le Péchoux affrontait alors Ota et perdait 2-5, les Japonais menant alors 30 touches à 25. Jérémy Cadot a remporté l’assaut suivant (6-5) mais la France demeurait derrière au score (31-35). Pour le huitième relais, l’entraîneur Franck Boidin lançait Enzo Lefort à la place de Julien Mertine. Contre Ota, Lefort recollait au score (36-36) mais concédait ensuite trois touches de rang. Lefort réagissait, enchaînant quatre touches pour finir son relais sur un 9-4 contre le champion du monde et surtout permettre à la France de repasser en tête avant le dernier relais (40-39). C’est à Erwann Le Péchoux, contre Awaji, que revenait la tâche de conclure. Et le plus expérimenté des fleurettistes a fait le boulot, la France s’imposant 45 touches à 42 en alignant trois dernières touches libératrices.

En demi-finale, les Français affronteront l’Italie, vainqueur des Etats-Unis (45-37).

Le bilan individuel des Français lors de ce quart de finale : Cadot 17/15; Mertine 9/14 (en deux relais); Le Péchoux 11/9; Lefort 9 /4 (en un relais).

Fleuret (D) : Les Françaises battues en demi, joueront le bronze contre la Hongrie

Opposées à la Russie, nation numéro un mondiale dans cette arme, les fleurettistes françaises ont perdu en demi-finale (41-45). Astrid Guyart a remporté le premier relais contre Korobeynikova (5-3). Même score en faveur d’Ysaora Thibus ensuite contre Shanaeva, finaliste en individuelle jeudi, portant ainsi le score à 10 touches à 6en faveur de la France. Anita Blaze affrontait ensuite celle qui a été sacrée championne du monde en individuel, Deriglazova. Et la Française n’a rien pu faire, dominée 1-9, la Russie prenant les commandes de cette demi-finale 15 touches à 11. Contre Shanaeva, Astrid Guyart a réduit l’écart en remportant son relais 7-5. Anita Blaze a une nouvelle fois subi un revers contre Korobeynikova (0-5), la Russie prenant le large (18-25) après le cinquième relais. Contre la championne du monde Deriglazova, Ysaora Thibus a remporté son relais 7-5, la Russie restant cependant devant (25-30). Pauline Ranvier, 21 ans, était alors lancée à la place de Blaze pour affronter Shanaeva. La benjamine de l’équipe de France a montré son tempérament en début de relais, avant d’être finalement dominée (4-5). Avant les deux derniers relais, la France était distancée (29-35). Et l’écart allait rester le même après le relais entre Astrid Guyart et Deriglazova (5-5). La Russie menait donc 40 touches à 34 à l’entame du dernier relais entre Thibus et Korobeynikova. La Française a réussi à revenir à une touche (40-41). Mais la Russe n’a pas craqué, réussissant à conclure 45 touches à 41.

Dans l’autre demi-finale, l’Italie a atomisé la Hongrie, 45 à 18. Les Françaises affronteront donc la Hongrie dans la petite finale pour le bronze.

 Le bilan individuel des Françaises pendant cette demi-finale : Blaze (1/14 en deux relais) ; Guyart 17/13; Thibus 19/13; Ranvier (4/5 en un relais).

Fleuret (D) : Les Françaises en demi-finale !

L’équipe de France féminine de fleuret, 5ème au classement mondial, affrontait la quatrième nation mondiale, la Corée du Sud, en quart de finale. Ysaora Thibus a pris le dessus lors du premier relais sur l’ancienne triple médaillée mondiale en individuelle, Nam (5-4). Puis Anita Blaze a dominé Hee-Sook Jeon (5-3à, portant l’avantage de la France à trois touches après deux relais (10-7). Ce fut alors au tour d’Astrid Guyart d’entrer en piste contre Kim. La plus expérimentée des Françaises (32 ans) a concédé une touche à son adversaire (4-5), la France menant 14-12 au tiers de ce quart de finale. Contre Nam, Anita Blaze a ensuite tenu le score (6-6). Lors du cinquième relais, Thibus était opposée à Kim. La Sud-Coréenne est d’abord revenue à hauteur (21-21), avant que la Française accélère pour remporter son relais (5-4) et pour redonner trois longueurs d’avance à la France (25-22). Guyart a alors surclassé Jeon (5-1) dans le sixième relais, portant le score à 30 touches à 23. Anita Blaze a accentué l’avance française en dominant Kim lors du septième relais (5-3). Ce qui fait qu’Astrid a débuté l’avant-dernier relais contre Nam avec un matelas de neuf touches (35 à 26). Une avance qui a fondu puisque Nam a enchaîné cinq touches de rang pour revenir à 35-31. Guyart, nerveuse et en manque de lucidité, a subi, son adversaire égalisant à 37 touches partout. La Française parvenait à se reprendre, malgré un relais largement perdu (5-12), pour passer le dernier relais en tête (40-38) à Thibus. La Guadeloupéenne de 23 ans, contre Jeon, 5ème au classement mondial, a parfaitement assuré ( ) pour permettre à la France de s’imposer 45 touches à 41 et de se qualifier ainsi pour les demi-finales. En demi-finale, les Françaises affronteront les Russes, vice-championnes du monde et olympiques, et classées numéro 1 mondiales.

Le bilan individuel des Françaises dans ce quart de finale : Blaze 16/12 ; Guyart 14/18 ; Thibus 15/11.

http://rmcsport.bfmtv.com//escrime/mondiaux-d-escrime-les-resultats-et-infos-du-19-juillet-902541.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password