Avis de tempête à la Fina. Pendant les Mondiaux de Budapest (14 juillet, 30 aout), l’instance qui régit la natation mondiale est secouée par un scandale financier. L’homme par qui le scandale est arrivé s’appelle Husain Al Musallam. Ce Koweïtien de 57 ans officie en tant que vice-président de la Fina. Il apparait dans des enregistrements publiés par le Times et der Spiegel, dans lesquels il demande des commissions sur des contrats de 40 à 50 millions d’euros.

A lire aussi >> Mondiaux de natation (eau libre) : Muller décroche l’argent sur 5km

Dans ces enregistrements, il agissait en tant que directeur général du Conseil olympique asiatique, une autre de ses casquettes. Ces révélations interviennent à trois jours de l’élection du président de la Fina lors de laquelle, l’Uruguayen Julio Maglione, 81 ans, en poste depuis 2009, brigue un nouveau mandat. Pour ce faire, il a même fait modifier les statuts de l’élection.

Al Musallam avait déjà été impliqué dans une affaire

Ce n’est pas la première fois qu’Al Musallam est mis en cause. Le Koweïtien est ainsi cité par la justice américaine comme co-conspirateur dans une affaire de paiement supposé illégal au président de la Fédération de football de Guam. Cette affaire a entraîné la démission de la Fifa du cheikh koweïtien Ahmad al-Fahad al-Sabah, lui aussi cité par la justice américaine et dont Al Musallam est le bras droit.

A lire aussi >> Mondiaux de natation (eau libre): un an après les JO, Aurélie Muller prend une superbe revanche

VIDEO. Muller : « Fière d’être en équipe de France »

http://rmcsport.bfmtv.com/natation/mondiaux-de-natation-le-vice-president-de-la-fina-pris-dans-un-scandale-financier-1219780.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password