Les superlatifs commençaient déjà à manquer, mais Teddy Riner ne semble pas décidé à nous faciliter la tâche. Le Français a ajouté, ce samedi, à Budapest, un neuvième titre mondial à son incroyable palmarès, qui compte en plus deux titres olympiques et cinq d’Europe. Rien de surprenant nous direz-vous. Cette fois un peu quand même, puisque Riner n’avait pas combattu en compétition officielle depuis le 12 août 2016, date de son deuxième sacre olympique.

>> Revivez le live des Mondiaux de judo

« A partir du moment où je suis revenu à l’entraînement en janvier après cette longue pause, le mot d’ordre était de se préparer pour ces championnats du monde, mettre un point d’honneur à revenir à mon meilleur niveau et surtout descendre mon poids, a déclaré Riner en direct sur RMC. Le plaisir est encore là. Je sais que sur cette olympiade, il va y avoir encore plein de défis. Si la tête ne lâche pas et que le cœur suit… Franchement c’est ce qui a fait la différence aujourd’hui. Les mecs avaient très envie, mais celui qui a le dernier mot c’était moi parce que le cœur était là. »

Douillet: « La marque des grands champions »

« Il n’était pas dans une grande journée, souligne David Douillet. Ce n’est pas simple de se motiver à chaque fois et malgré tout il est allé chercher en lui des ressources pour nous démontrer son talent. Et ça fait plaisir. Ces victoires sont difficiles à aller chercher. On a senti ce matin qu’il avait du mal à entrer dans la compétition mais, et c’est la marque des grands champions, il arrive quand même à être champion du monde pour la neuvième fois. Il est motivé, il se pose des challenges qui le tirent vers le haut et ça c’est important. »

Riner: « Il y a encore un peu de judo et de potentiel en moi »

Le manque de compétition de Riner, dû à une pause puis à plusieurs blessures, s’est fait sentir ce samedi, notamment lors d’une demi-finale irrespirable face au Géorgien Guram Tushishvili, qui était à quelques centimètres de le battre au golden score. Une adversité nouvelle qui motive encore plus le colosse tricolore: « C’est sûr qu’on va se reprendre un bon nombre de fois. C’est important d’avoir de bons adversaire comme ça, qui sont sur l’attaque, qui ont envie. Ça a été un beau combat et je sais qu’il y en aura d’autres. »

A lire aussi >> Mondiaux de judo: revivez le sacre de Riner avec le son de RMC Sport

Plus battu depuis le 13 septembre 2010, Riner en est désormais à 134 victoires consécutives. Et il ne compte pas s’arrêter là. « Après les JO, je me suis dit: ‘qu’est-ce que je fais?’ Je suis encore jeune (28 ans), j’ai les jambes, le cœur, la tête et le plaisir de m’entraîner. Le jour où cette petite étincelle ne sera plus là, je n’hésiterai pas à fermer le bouquin. Pour l’instant j’ai encore envie, je ne suis pas mécontent. Il y a encore un peu de judo et de potentiel en moi. » Malheureusement pour ses adversaires…

VIDEO –  Riner: « Je suis claqué, mais j’ai pris beaucoup de plaisir » http://rmcsport.bfmtv.com/judo/mondiaux-de-judo-riner-reste-invincible-car-le-coeur-etait-la-1248057.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password