Bakary Koné

Son match aurait pu prendre une très mauvaise tournure, lorsqu’il détourne un centre de Morgan Sanson dans ses propres filets (48e). Mais Bakary Koné a su faire preuve de caractère. Le capitaine strasbourgeois a su se reprendre et égaliser avec autorité à la pause (60e) en prenant le meilleur sur Adil Rami dans les airs. Pas toujours tranchant et efficace dans ses interventions, il n’a jamais renoncé. Comme le reste de son équipe.

Romain Terrier

A lire aussi: le film du match

En feu avec les Espoirs (6 buts en 3 sélections), Martin Terrier avait bien l’intention de faire parler la poudre avec son club. Il n’a pas lésiné sur les efforts pour cela (sept tirs tentés, record du match), obligeant notamment Mandanda à s’employer peu avant l’heure de jeu (56e). Mais il rate l’immanquable, dans la foulée de l’incroyable manqué de Bahoken, alors que le but est vide (80e). Un raté ô combien important puisque Strasbourg menait alors 3-2 et aurait pu sceller définitivement le sort de cette incroyable rencontre.

Bingourou Kamara

Il ne fait pas un mauvais match, loin de là, à l’image de ce face-à-face remporté devant Mitroglou (37e). Mais à l’arrivée, son erreur en toute fin de rencontre coûte les trois points à son équipe, qui semblait avoir fait le plus dur après l’incroyable but de Liénard. Il repousse plein axe la tentative d’Amavi, s’exposant à l’opportunisme de Mitroglou, vainqueur de son duel cette fois (88e).

 

Kamara 3

Lala 5

Salmier 4

Koné 5

Seka 4

Goncalves 5,5 (remplacé par Grimm, 80e)

Aholou 5,5

Liénard 7 (remplacé par Sacko, 88e)

J. Martin 6

Terrier 4

Da Costa 4 (remplacé par Bahoken, 68e)

OM

A lire aussi-Riolo: « l’OM s’en sort bien à Strasbourg »

Adil Rami

Il n’a pas dégagé une sérénité folle et une autorité incontestable ce dimanche soir. L’ancien Lillois, pourtant friand de duels, a perdu le sien sur le but de Bakary Koné (60e). Et, à sa décharge, il détourne de la tête la frappe puissante de Liénard (74e).

Dimitri Payet

Son but, le premier de l’international français cette saison, avait mis les siens sur les bons rails, semble-t-il. L’ancien Stéphanois avait conclu de forte belle manière un excellent mouvement initié par ses soins et relayé par Thauvin, Mitroglou et Amavi (5e). Sa passe pour Mitroglou (37e) aurait mérité un meilleur sort si l’international grec avait mieux conclu. Et après ? L’extinction des feux ou presque pour Dimitri Payet, que l’on a beaucoup moins vu en seconde période. Une passe en retrait qui aurait dû faire mouche pour Mitroglou (73e).

Konstantinos Mitroglou

A son avantage lors de la dernière journée des éliminatoires du Mondial 2018 (3 buts en 2 matches pour la Grèce), Konstantinos Mitroglou étrennait ses habits de titulaire ce dimanche sur la pelouse de la Meinau. Longtemps sevré de ballons, parfois emprunté dans les duels, le Grec, impliqué sur l’ouverture du score de Payet, a failli passer une soirée compliquée, après avoir raté un face-à-face important avec Kamara (37e) et manqué de spontanéité, sur un service en retrait de Payet (73e). Mais Mitroglou a transformé une faute de mains de Kamara, qui repousse mal une frappe d’Amavi, en but (88e). Et en point du match nul pour les siens.

A lire aussi: des incidents avant Strasbourg-OM

Mandanda 4

Sakai 4 (remplacé par M. Lopez, 84e)

Rami 3

Rolando 4

Amavi 6

Thauvin 5,5 (remplacé par Germain, 76e)

Zambo Anguissa 5

Sanson 5,5

Njie 3 (remplacé par Sarr, 45e, 4)

Payet 5,5

Mitroglou 5,5

VIDEO Extrait After foot – Riolo : « L’OM, c’est vide dans le jeu » 992173

http://rmcsport.bfmtv.com/football/mitroglou-buteur-terrier-et-kamara-maladroits-les-notes-de-strasbourg-om-1278662.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password