Le public américain se préparait déjà à célébrer son enfant prodigue. Tenant du titre au Masters, Jordan Spieth filait tout droit vers un troisième sacre en Majeur, lui qui avait également enlevé l’US Open l’an passé. Une marche triomphale qui s’est finalement noyée au trou n°12 ce dimanche. Alors qu’il possédait trois coups d’avance sur son plus proche poursuivant, le n°2 mondial expédiait sa balle, non pas une, mais deux fois dans l’eau ! Auteur d’un quadruple bogey, Spieth, lâchait la tête à l’Anglais Danny Willett.

Faldo tient son successeur

Douzième joueur mondial et jamais vainqueur d’un tournoi PGA, le natif de Sheffield, 28 ans, parvenait à maîtriser ses nerfs pour rendre une ultime carte de 67 et devenir le deuxième golfeur anglais de l’histoire à remporter le Masters après Nick Faldo (1989, 1990 et 1996). « C’est incroyable, je savais qu’il fallait que j’enchaîne des birdies pour tenter de revenir sur Jordan », a commenté Willett, également premier Européen sacré à Augusta depuis José María Olazábal en 1999.

http://rmcsport.bfmtv.com/golf/masters-willett-cree-la-surprise-965857.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password