Marion Bartoli revient de loin. Sacrée à Wimbledon en 2013, la Française avait annoncé sa retraite quelques semaines plus tard. Si récemment elle est revenue sur sa décision et a annoncé son retour sur les terrains, elle a entre-temps vécu un calvaire, avec une importante perte de poids, conjuguée à un virus contracté en Inde. Une période extrêmement compliquée sur laquelle elle est revenue ce mardi matin, au micro de France Inter.

« Il s’est passé deux choses conjuguées: d’abord un ex-petit ami assez méchant au quotidien, qui me disait que j’étais grosse, en surpoids, et chaque fois qu’on croisait une fille dans la rue qui était beaucoup plus mince, me disait ‘Regarde comme elle est belle, mince et grande’, raconte-t-elle. Une fois, deux fois, dix, quinze fois : je me suis dit ‘pour que ça s’arrête il faut que je mincisse’. Comme je ne fais jamais les choses à moitié, je me suis effectivement fixé cet objectif. »

« Je suis descendue à 41 kg »

« Pour que les brimades s’arrêtent au quotidien, je voulais le faire le plus vite possible: j’ai commencé mon régime à 72-75kg, je suis descendu à 52kg, un poids extrêmement faible pour moi, très difficile à tenir. Je l’ai quitté en octobre 2015, avec ce poids-là, et j’ai fait ce voyage en Inde en février 2016. Rentrée en Europe, j’ai eu 15 jours de fièvre à 40°, reperdu pas mal de poids, et ensuite je n’arrivais plus du tout à m’alimenter. Je suis descendue à 41kg ».

« C’est le jour où il m’a demandé en mariage que je suis partie en courant »

« J’ai eu très longtemps des séquelles psychologiques, d’avoir quelqu’un qui, au quotidien, vous explique que tout ce que vous faites c’est pas bien, jamais assez bien, que lui fait beaucoup mieux, j’avais perdu complètement confiance en moi, même perdu l’envie de jouer au tennis, poursuit Bartoli. A chaque fois qu’on jouait au tennis ensemble, il essayait de me battre. J’avais gagné Wimbledon et lui était banquier, donc c’était assez ridicule. Il m’avait tout enlevé, même ce plaisir-là. »

« C’est facile de l’extérieur, de juger en disant: ‘elle aurait dû partir plus tôt’. Dans la relation c’est difficile de s’en apercevoir, c’est tellement systématique que vous finissez par l’accepter, avec l’impression que c’est normal. C’est le jour où il m’a demandé en mariage que je suis partie en courant. Il a fallu ce choc pour me faire prendre conscience que vous avez accepté des choses inacceptables. »

A lire aussi >> Open d’Australie: Monfils retrouve Djokovic, Gasquet, Garcia et Benneteau passent

http://rmcsport.bfmtv.com/tennis/mario-bartoli-etait-descendue-a-41-kg-1351025.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password