Le Stade français a réussi un nouveau joli coup. Le club de la capitale est parvenu à convaincre son troisième ligne Sekou Macalou de prolonger son aventure à Paris. Ce dernier, courtisé notamment par Lyon dont on dit que le président était prêt à casser sa tirelire pour attirer le jeune flanker sur les bords du Rhône, a donc paraphé mercredi un nouveau bail de quatre ans avec son club formateur. Il sera ainsi stadiste jusqu’en juin 2022. Le club a officialisé la nouvelle en milieu d’après-midi.

Macalou, à qui l’on promet un bel avenir international, s’inscrit parfaitement dans le projet initié par le nouveau propriétaire Hans-Peter Wild. Le Stade français a pour objectif de devenir un passage obligé pour tous les jeunes talents parisiens et veut renforcer son travail sur la formation. De nombreux projets, en lien direct avec des clubs comme Massy, le Puc et d’autres encore, sont en cours de construction. C’est aussi pourquoi le directeur sportif Robert Mohr s’est attaché, dès sa prise de fonction, à convaincre les joueurs issus du club à prolonger l’aventure. Objectif : faire de ces garçons des têtes d’affiches pour donner envie au futurs talents parisiens de venir au Stade français.

Un message clair du Stade Français envers l’Ile-de-France

C’est pourquoi, il y a quelques semaines, les prolongations de contrat de Paul Gabrillagues, Jonathan Danty et Jules Plisson ont été annoncées. Ces trois-là sont des purs produits de la formation parisienne. Pour le premier, au club depuis 2011 et sous contrat jusqu’en 2019, la prolongation est d’une saison. Quant à Plisson et Danty, en fin de contrat en juin 2018, ils ont paraphé un nouveau bail de trois ans, plus une année optionnelle. Ainsi, ils porteront la tunique des Soldats roses au moins jusqu’en juin 2021.

Désormais, les prolongations de Rémi Bonfils et Alexandre Flanquart sont attendues. Les deux joueurs ont fait part de leur volonté à s’inscrire dans la durée. Une marque de fidélité qui n’a rien de surprenante pour ces deux joueurs très attachés à leur ville et à leur club. Les dernières discussions sont désormais financières mais sur le point de se conclure. Il en est de même pour l’arrière Djibril Camara qui avait déjà prolongé, en toute discrétion, en fin d’année dernière. Parisien jusqu’en juin 2019, il devrait tout de même très rapidement augmenté la durée de son contrat.

Avec ce nouvel engagement 100% local, Macalou a en effet effectué ses premiers pas rugbystiques à Sarcelles (Val d’Oise), le Stade français marque de plus en plus son territoire. Et envoie un signal fort en direction de la concurrence, mais aussi vers les jeunes joueurs parisiens à fort potentiel qui souhaitent suivre les traces des Plisson, Danty, Gabrillagues ou encore Macalou.

Sekou Macalou (Stade français) - 8 octobre 2016

Sekou Macalou (Stade français) – 8 octobre 2016AFP

http://www.rugbyrama.fr/rugby/top-14/2017-2018/stade-francais-macalou-quatre-ans-de-plus-a-paris_sto6371281/story.shtml

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password