Quelle analyse avez-vous tirée de votre succès à deux visages face aux Ospreys (21-26) ?

Camille Lopez : Comptablement, nous sommes heureux d’avoir su aller chercher cette première victoire à l’extérieur de la saison. On savait qu’elle serait primordiale pour notre avenir en Coupe d’Europe. Après, quand on revoit la partie, il y a forcément quelques regrets, notamment sur des détails qui auraient pu nous éviter de nous rendre la tâche difficile en fin de match, ce qui n’est pas normal au vu de l’entame que nous avons été capables de fournir. Ce sont des erreurs qu’il ne faudra pas reproduire ce week-end.

À quelles erreurs faites-vous particulièrement allusion ?

C.L. : Des petits détails, qui leur ont donné des points cadeaux. Il y a cette touche que je manque qui amène le premier essai des Ospreys, par exemple. Si je l’avais trouvée, il y aurait eu une conquête pour nous, qui nous aurait offert une possession de plus, et peut-être permis de les mettre à la faute. On a peut-être rendu le ballon un peu trop vite sur certaines actions, où nous aurions pu proposer quelques temps de jeu supplémentaires, ce qui nous aurait permis de moins défendre.

«  Des petites scories qu’il faut absolument corriger si on veut être en mesure d’imposer notre jeu face à Northampton« 

Globalement, nous avons été un peu trop impatients à certains moments. Il y a aussi eu quelques maladresses, des passes manquées, dont une par moi, des ballons mal captés, des en-avants dans les rucks… Tout cela a donné beaucoup de petites scories qu’il faut absolument corriger si on veut être en mesure d’imposer notre jeu face à Northampton.

Raka (Clermont) file à l'essai face aux Ospreys - 15 octobre 2017

Raka (Clermont) file à l’essai face aux Ospreys – 15 octobre 2017Getty Images

«  Ce sont les Saracens qui sont forts, par Northampton qui est faible »« 

Simultanément à votre rencontre face aux Gallois, votre prochain adversaire Northampton recevait les Saracens… Avez-vous été surpris par le résultat des Saints (défaite 13-57) ?

C.L. : Quand tu vois l’ampleur du score, tu es toujours un peu surpris… Après, on connaît la force des Saracens depuis deux saisons, donc cela permet de relativiser. Mais il ne faut pas se leurrer, et demeurer très attentif pour ce week-end. Certes, Northampton a pris une gifle à domicile, mais ce n’est pas pour autant une équipe faible. On a vu le match, et bien observé qu’ils n’avaient rien lâché. Ce sont surtout les Saracens qui sont très forts, et ont été particulièrement bons dimanche dernier.

N’était-ce pas le pire des résultats pour vous, dans le sens où tout le monde va forcément attendre de vous une victoire avec bonus ? N’est-il pas difficile de préparer un match en faisant abstraction de ce contexte ?

C.L. : Pour nous, c’est facile, au contraire. De l’intérieur, on connaît parfaitement les qualités de Northampton, on sait qu’ils sont sur le podium de leur championnat, et que le match de samedi sera tout sauf une partie de plaisir. Je préfère laisser dire tout ce que les gens veulent, qu’il s’agisse de nos supporters ou des observateurs extérieurs. Nous, on sait juste que nous aurons un gros match à livrer pour obtenir un succès. Le seul objectif, c’est d’engranger une deuxième victoire en Coupe d’Europe si nous voulons sortir de cette poule.

Vous pourriez évoluer sous la pluie pour la première fois de la saison ce week-end. Une donnée importante d’un point de vue stratégique ?

C.L. : Forcément, c’est quelque chose qu’il faut prendre en compte, mais ce n’est pas une donnée qu’on peut anticiper non plus toute la semaine… On verra ce qu’il en est samedi matin, et s’il faut ajuster certains détails d’un point de vue stratégique pour l’après-midi, on le fera. Mais cela ne remettra pas tout en cause non plus.

http://www.rugbyrama.fr/rugby/champions-cup/2017-2018/rugby-champions-cup-camille-lopez-des-erreurs-a-ne-pas-reproduire_sto6370417/story.shtml

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password