La rencontre OM-OL laisse décidément des traces. Après les échauffourées entre joueurs ayant eu lieu dans le tunnel menant aux vestiaires, voilà qu’une affaire de faux bracelets, censés donner accès à une place en tribunes, vient obscurcir l’actualité sportive marseillaise. 

Résumé des faits. Dimanche soir, une centaine de supporters marseillais n’a pas pu entrer dans le Vélodrome avant le coup d’envoi. En cause, l’accès leur a été bloqué par les forces de l’ordre, la faute à un premier incident survenu au bas de la tribune, occupée par les Yankee.

Faux bracelets et accès bloqué par les CRS

Ces derniers auraient en effet vendus des bracelets, dont RMC Sport s’est procuré un exemplaire (ci-dessous), à certains supporters un peu naïfs, leur assurant qu’ils pourraient rentrer dans le stade avec. Ce qui n’était évidemment pas le cas, comme le raconte La Provence. Mécontents, ils auraient alors provoqué un bouchon dans l’escalier menant au virage nord. Pour éviter tout débordement, les CRS ont alors décidé de bloquer complètement l’accès à la tribune. Privant du spectacle des supporters munis eux de vrais billets. Les abonnements sont normalement individuels et incessibles mais sont parfois vendus à des prix élevés pour un match (la carte d’abonné est ensuite récupérée). Cette saison, aucune place sèche n’est vendue en virage. Seuls les abonnés des groupes y sont donc, soit environ 3.000 places non commercialisées en virages.

OM

L’OM porte plainte pour escroquerie

Mis en cause par ses supporters privés d’Olympico, l’OM a réagi ferment et directement sur le terrain judiciaire en portant plainte pour escroquerie à l’encontre de l’association Yankee Nord Marseille. « L’Olympique de Marseille tient à rappeler que les seuls titres d’accès valables au stade sont des billets ou des abonnements délivrés par le club et qu’ils ne peuvent être revendus en aucun cas par qui que ce soit, en vue de son propre enrichissement », explique le club dans un communiqué. Par cette plainte, l’OM met ainsi la pression sur les groupes qui revendent les cartes d’abonnements pour assister aux rencontres importantes.

Les Yankee avaient déjà animé la chronique judiciaire en janvier dernier. Michel Tonini, le président de cette association de supporters, avait été victime d’une escroquerie de la part de trois jeunes femmes. Ces dernières lui avaient dérobé sa carte bleue, liée au compte en banque de l’association de supporters de l’OM. Et elles avaient dépensé pour près de 13 000 euros dans les magasins.

http://rmcsport.bfmtv.com/football/l-om-va-porter-plainte-contre-ses-propres-supporters-1402731.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password