Cueilli à froid par des Guingampais très bien en place et inspirés dans leurs temps forts (buts de Salibur à la 8eme minute et de Benezet à la 16eme), Strasbourg s’est raté à domicile et s’est bien mal relancé après le break hivernal en concédant une deuxième défaite de rang. Sur une dynamique inverse, Guingamp a confirmé en toute sérénité sur la pelouse de la Meinau la belle impression laissée en fin d’année dernière (3 victoires, 2 nuls). Et voilà les hommes de Kombouaré provisoirement à la sixième place en attendant les autres matchs de cette première journée de la phase retour.

>> Revivez le match en live par ici

Strasbourg est fatigué

Cela peut paraître étrange de faire ce constat alors que les joueurs de l’élite restent sur deux semaines sans match et une rencontre de reprise en Coupe de France. Mais les joueurs du RCS n’ont clairement plus le même allant que sur les trois derniers mois de 2017 au cours desquels ils avaient notamment fait tomber l’ogre parisien. Après avoir concédé une seule défaite en onze matchs toutes compétitions confondues entre le 30 septembre et le 8 décembre, Strasbourg en est désormais à trois défaites en quatre rencontres. Ecrasés à Metz (3-0) avant Noël puis petits vainqueurs de Dijon en Coupe de France (3-2 ap), les hommes de Thierry Laurey, privés du supplément d’âme qui a fait des merveilles fin 2017, ont donc lancé leur deuxième partie de saison en Championnat par une défaite devant leur fidèle public, seulement la troisième à domicile.

Une contre-performance que Thierry Laurey, qui devait faire sans Liénard et Terrier, deux de ses joueurs majeurs, craignait de voir arriver après la prolongation de la Coupe de France: « Le souci pour nous aujourd’hui est de savoir si toute l’équipe a bien récupéré des 120 minutes jouées face à Dijon. Cette reprise avec la prolongation a fait du mal aux organismes. » Malheureusement pour Strasbourg, le coach alsacien avait donc raison de craindre ce match. Et voilà que c’est un déplacement à Marseille qui s’annonce mardi… « A nous de nous remettre en questions, d’aller de l’avant et ça va bien se passer », a réagi Jeremy Grimm à l’issue de la rencontre au micro de nos confrères de Canal Plus Sport.

Guingamp, la belle dynamique

A l’inverse de Strasbourg, Guingamp, également qualifié en Coupe de France le week-end dernier (1-0 contre Niort) semble désormais bien lancé. Et alors que les deux équipes pourraient se battre pour le maintien, les Bretons apparaissent à l’issue de ce match bien mieux armés pour affronter les affres de la lutte pour le maintien, eux qui semblaient embourbés au cœur de l’automne (aucun succès en sept matches entre le 21 octobre et le 29 novembre). Devant une défense solide qui n’a encaissé qu’un but sur les sept derniers matchs toutes compétitions confondues, le sextet Deaux-Diallo-Coco-Benezet-Salibur-Briand a trouvé la bonne carburation.

Bien en jambes d’entrée sur la pelouse de la Meinau, les hommes de Kombouaré ont rapidement fait le break grâce à deux belles offensives collectives conclues par Saluibur et Benezet dans le premier quart d’heure. Résultat: une quatrième victoire sur les six dernières rencontres de L1 pour les Costarmoricains, désormais sixièmes, à quatre points de Nantes, en attendant les autres matchs de ce 21eme acte.

http://rmcsport.bfmtv.com/football/ligue-1-guingamp-vent-dans-le-dos-a-strasbourg-1348364.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password