L’art de rebondir. Les Warriors, surpris dans leur salle mardi par les Houston Rockets (122-121), ont souffert, notamment lors d’une première période où ils ont concédé 39 points, mais les champions en titre ont retrouvé leurs bonnes habitudes en dominant des Pelicans menaçants (120-128). Anthony Davis (32 pts) et DeMarcus Cousins (28 pts) ont bousculé les Warriors dans un match très physique, avant que le trio Stephen Curry (23 pts), Klay Thompson (23 pts) et Kevin Durant (22 pts, 7 contres) ne prenne l’ascendant.

« Toutes les équipes sont toujours super-motivées contre nous, il nous a fallu deux périodes pour prendre nos repères, mais cela commence à venir« , a insisté Durant, élu meilleur joueur (MVP) de la saison 2016-17.

Le grand rival de Golden State, Cleveland, a dû également laisser passer l’orage avant de dominer (116-97) Milwaukee et sa star Giannis Antetokounmpo, auteur de 34 points. Mais les Cavaliers ont pris le dessus lors de la 4e période grâce à LeBron James (24 pts): « Je ne suis pas encore au niveau où j’aimerais être« , a toutefois prévenu « King James », dont la préparation a été perturbée par une blessure à la cheville gauche. Seul bémol pour Cleveland, la sortie sur blessure de Derrick Rose, touché à une cheville en fin de match, qui a justifié une nouvelle fois sa réputation de joueur fragile.

Boston gagne enfin, Ball pas loin d’un record

Au lendemain de ses grands et décevants débuts (3 pts) en NBA, Ball, deuxième choix de la Draft 2017, a fait taire ses critiques et conduit les Lakers à la victoire à Phoenix (132-130). Ball, 19 ans, a frôlé le « triple double » avec 29 points, 11 rebonds et neuf passes décisives, ce qui en aurait fait le plus jeune joueur de l’histoire à réaliser cet exploit statistique, titre détenu actuellement par un certain LeBron James.

Après deux défaites, dont l’un lors du coup d’envoi de la saison face à Cleveland marqué par la terrible blessure de Gordon Hayward, Boston s’est repris en s’imposant à Philadelphie 102 à 92. Les Celtics ont fait la différence dans le final grâce à Kyrie Irving (21 pts), arrivé durant l’été de Cleveland.

Distancé de 20 points par Atlanta, Charlotte s’est finalement imposé 109 à 91 grâce à Kemba Walker (26 pts) et Dwight Howard (20 pts, 15 rebonds). Utah s’est incliné 100 à 97 sur le parquet de Minnesota grâce à Jamal Crawford qui a marqué 17 points dans le 4e quart-temps, tandis que le pivot français du Jazz Rudy Gobert a marqué 10 points et capté 13 rebonds.

Kyrie Irving face à Philadelphie

Kyrie Irving face à PhiladelphieGetty Images

http://www.eurosport.fr/basketball/nba/2017-2018/golden-state-retrouve-le-sourire-ball-impressionne_sto6374693/story.shtml

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password