TOPS

Contrat rempli pour Keita Baldé

L’international sénégalais fêtait seulement sa 3e titularisation cette saison avec l’AS Monaco et le voilà déjà à deux buts en Ligue 1. Le deuxième consécutif après celui inscrit devant Caen lors de la précédente journée de championnat (2-0). En ouvrant le score et en libérant les siens, Keita Baldé a confirmé sa montée en puissance et rempli son contrat du jour, suppléer l’absence de Falcao, forfait en raison d’une gêne musculaire à une cuisse. Son but, à la conclusion d’un joli mouvement initié par Jorge et relayé par Moutinho, est un modèle de sang-froid. Il compense largement un gros déchet dans ses transmissions, preuve de sa marge de progression dans les rangs monégasques. Remplacé par Jovetic (81e).

Jorge a marqué des points

A lire aussi: le film du match

Jusqu’à présent, il n’a pas croulé sous le poids des bonnes prestations avec Monaco, au point de voir Leonardo Jardim lui préférer Djibril Sidibé dans le couloir gauche. Contre Bordeaux, pas le choix, l’international français avait été laissé au repos sur ce match. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Jorge n’a pas déçu, cette fois, son entraîneur. Il a livré un beau duel à son compatriote Malcom et c’est sur l’un d’entre eux, remporté avec autorité, qu’il initie l’action menant au premier but monégasque. Beaucoup de disponibilité et de hargne dans son couloir, malgré une technique qui interpelle parfois.

Lemar a retrouvé des couleurs…

Ce qui est sûr, c’est qu’on n’a toujours pas retrouvé le Thomas Lemar flamboyant de la saison dernière. Ce que l’on a vu de lui, en revanche, ce samedi sur la pelouse des Girondins de Bordeaux, invite à l’optimisme. L’international français s’est illustré en assommant définitivement les hommes de Jocelyn Gourvennec, sur un solo qu’il a conclu avec la complicité de Benoit Costil du pied… droit, laissant notamment Sabaly sur place. Ce but, son premier de la saison en Ligue 1, est une preuve qu’il avait des jambes, de l’envie et un regain de forme, aussi. Tant mieux pour l’ASM, qui aura bien besoin de ce Lemar-là, mercredi, contre Besiktas en C1.

… Monaco aussi, même sans Falcao

De nouveau au vert après son succès à domicile le week-end dernier face à Caen (2-0), Monaco a confirmé son retour en forme avec ce succès probant, face à des Bordelais en pleine déliquescence. L’ASM aura été solide de bout en bout, à l’image de Jemerson, auteur de deux sauvetages, dans le money time, sur sa ligne (76e, 80e), sans manifester le moindre signe de panique et aurait même enfoncer le clou par Jovetic (81e). L’absence de Falcao aurait pu être préjudiciable à la bande à Jardim. Cela n’a pas été le cas : l’ASM reste à hauteur raisonnable du PSG (4 points) et pourra aborder sa « finale » face à Besiktas, mercredi en Ligue des champions, pour espérer encore se mêler à la qualification pour les 8es de finale.
 

FLOPS

A lire aussi: Hantz nommé entraîneur du FC Metz

« La Malcom-dépendance » a ses limites

Il a été de très loin le Bordelais le plus remuant. Rien d’étonnant quand on connait son poids dans le jeu des Girondins cette saison. Malcom a encore une fois porté la bougie pour les siens, tenté de secouer le cocotier et de faire jouer ses partenaires. Sans réussite cette fois, face à des Monégasques bien organisés. Mais le Brésilien, qui a initié de nombreuses situations chaudes pour Bordeaux (Vada, 18e, Kamano, 23e) ne peut pas résoudre tout seul tous les problèmes offensifs des siens. Et manque de chance pour eux, ce dernier n’a pas eu énormément de munitions pour briller. Son seul tir du match n’est pas arrive tard (76e) et n’est pas cadré.

De Préville, ce but qui se fait toujours attendre

On ne lui reprochera pas, à chaque fois qu’il a pu, d’aller porter le danger en terre princière. On ne lui reprochera pas, non plus, de ne pas s’être démené sur le front de l’attaque, à l’image de ce centre qui aurait pu faire mouche si Lerager n’avait pas complètement raté sa reprise face au but (81e) de Subasic, ou de cette passe en retrait mal conclue par Kamano en première période (23e). Mais c’est devant les filets que l’on attend Nicolas De Préville et c’est toujours là que le bât blesse pour l’ancien Lillois, désespérément muet devant le but adverse. Quand il n’est pas tombé sur un solide Subasic (12e), l’intéressé a manqué de conviction dans la surface (50e).

Costil, responsabilité engagée

Critiqué depuis le début de saison, Benoit Costil n’aura pas fait taire ses détracteurs, loin de là samedi soir. Car sa responsabilité est totalement engagée sur le deuxième but monégasque, où la frappe de Thomas Lemar file entre ses jambes, alors que le tir de ce dernier semblait largement à sa portée et que ce dernier s’était surtout essayé de son mauvais pied, le droit. Une erreur qui pèse lourd, même si Bordeaux, à 0-1, n’a pas démontré une capacité folle à inverser le résultat et qui ternit le bon match du portier bordelais jusque-là.

Mieux qu’à Amiens… mais toujours pas ça

Les mots sont de Jérémy Toulalan, à l’issue du match au micro de Canal Plus : « c’était mieux, mais il va falloir faire plus ». Mieux que face au promu amiénois, non-match qui avait provoqué une réunion en interne en Gironde et une « cartouche » de la part de Jocelyn Gourvennec à son groupe. Mais pas assez suffisant pour renouer avec la victoire, qui fuit les Bordelais depuis quatre matches désormais (deuxième défaite consécutive) et la venue de Rennes au Matmut Atlantique (3-1), le 23 septembre dernier. La crise de résultats couve sérieusement pour ces Girondins à l’arrêt complet et bien loin de leurs prétentions européennes.

VIDÉO. Ligue 2 – Landreau : « Les favoris sont en tête »

http://rmcsport.bfmtv.com/football/lemar-retrouve-de-preville-toujours-muet-monaco-enfonce-bordeaux-1288826.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password