Zinedine Zidane peut trembler. L’entraîneur du Real Madrid, dont la position est fragilisée depuis plusieurs mois, est sur la sellette depuis l’élimination en quarts de finale de la Coupe du Roi face à Leganès. Un échec retentissant qui lui met encore un peu plus de pression sur les épaules avant d’aller à Valence samedi pour le compte de la 21e journée de Liga.

Le Ballon d’Or 1998 serait d’ailleurs bien inspiré de ne pas se plonger dans les archives. Car Mestalla ne rappelle pas de bons souvenirs à ses deux prédécesseurs, Carlo Ancelotti et Rafael Benitez.

Fallait pas remplacer Gareth Bale…

En 2015, Florentino Perez limoge l’Italien, à qui il reproche d’avoir sorti Gareth Bale à Valence, où le Real s’est incliné 2-1 en début d’année. On évoquera même une colère noire du patron madrilène dans le vestiaire après la rencontre. « Il l’a remplacé, je lui ai reproché et Carlo ne l’a pas compris. Dès lors, il a perdu ma confiance », expliquera le président de Real.

Un an plus tard, Rafael Benitez, au club depuis seulement six mois, paye lui aussi très cher son déplacement à Mestalla (2-2). Le nul obtenu par les Merengue sonnera le glas de son aventure sur le banc du Real, où il laissera la place à Zinedine Zidane…

A lire aussi>> Zidane sur la sellette, Pochettino ne ferme pas la porte au Real Madrid

http://rmcsport.bfmtv.com/football/le-real-va-a-valence-ou-les-deux-predecesseurs-de-zidane-ont-perdu-leurs-postes-1358735.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password