Du Nick Kyrgios tout craché. Du Nick Kyrgios des mauvais jours. Finaliste à Pékin la semaine dernière en battant notamment Alexander Zverev, l’Australien n’était manifestement pas dans les mêmes dispositions, mardi à Shanghai, où son tournoi n’aura duré qu’un tout petit set, perdu face à Steve Johnson au jeu décisif (7 points à 5). Puis, sitôt la balle de set pliée, Kyrgios, s’est dirigé vers le filet, a serré la main de Johnson, celle de l’arbitre de chaise, puis a ramassé ses affaires et quitté le court.

Dès le début de la rencontre, Nick Kyrgios est apparu assez peu concerné. Nonchalant, peu enclin à courir sur toutes les balles, donnant le sentiment de ne pas jouer certains points, c’était le Kyrgios mal luné que l’on connait parfois. Malgré tout, son service, très efficace, l’a maintenu dans le set jusqu’au tie-break. Mais, déjà, on le sentait les nerfs à vif. A 6-5, il a explosé une première fois sur une annonce d’un juge de ligne avec laquelle il n’était pas d’accord. Il a alors balancé une balle hors du stade et pris un premier avertissement.

Revenu à 6-6, l’Australien a pourtant bien entamé le tie-break, pour mener 3-0, puis 4-2. Puis la cocotte-minute de Canberra a explosé… Contraint d’attendre pour servir alors que des gens venaient de rentrer dans le stade au changement de côté, Kyrgios a perdu son point de service. Il a alors écopé d’un point de pénalité pour un deuxième avertissement pour avoir juré au fond du court. « C’est normal. J’attends vingt minutes pour pouvoir servir. Très mauvais arbitrage de votre part. Vous êtes une blague« .

Blessure à l’épaule ?

Dans la foulée, à cinq points partout, Steve Johnson a sorti un coup hallucinant pour s’offrir le mini-break. Kyrgios, qui n’avait déjà pas besoin de ça, a été écoeuré pour de bon. « Cet endroit ne peut pas devenir plus ridicule quand tu vois des merdes comme ça arriver« , a alors lancé l’Australien à son box. Plutôt que de fracasser une raquette, la tête de lard numéro un du circuit a donc préféré s’arrêter là, devant un Johnson un peu sidéré et un public mécontent et qui n’a pas manqué de lui faire savoir.

Après le match, un membre du staff de Kyrgios a confié à l’AFP que cette sortie subite serait due à une blessure à une épaule. Si l’Australien avait semblé effectivement un peu gêné en début de partie, il semblait avoir pourtant retrouvé tous ses moyens au début du tie-break de la première manche.

Décidément, Nick Kyrgios a un vrai problème avec Shanghai. Il y a un an, face à Mischa Zverev, il avait déjà fondu un fusible : refus de retourner un service, points non disputés, insulte envers un spectateur… Son « comportement antisportif » lui avait valu l’ire de l’ATP et une suspension de huit semaines, ramenée à trois semaines après l’acceptation de l’intéressé de consulter un psy. Il n’est pas improbable qu’il passe à nouveau par la case suspension. Et à l’avenir, peut-être Nick Kyrgios devrait-il tout simplement zapper Shanghai de son calendrier…

Nick Kyrgios

Nick KyrgiosGetty Images

http://www.eurosport.fr/tennis/masters-shanghai/2017/kyrgios-refait-des-siennes-mal-lune-il-abandonne-apres-le-1er-set-sans-raison_sto6361503/story.shtml

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password