Douze judokas israéliens sont inscrits au prochain tournoi d’Abu Dhabi. Mais leur présence crée visiblement un certain malaise sur place. Les organisateurs du Grand Chelem, qui se déroulera du 26 au 28 octobre aux Emirats arabes unis, ont établi des règles spéciales à leur encontre. Il leur est notamment demandé de ne pas arboré les lettres « ISR » sur leurs kimonos. L’hymne israélien, lui, ne sera joué qu’en cas de victoire d’un combattant. Ces mesures discriminatoires, prises par un état qui ne reconnait pas l’existence d’Israël, ont été dénoncées par la ministre israélienne des Sports.

>> Pape Doudou N’Diaye a combattu avec un ligament croisé rompu

Les judokas israéliens iront bien à Abu Dhabi

« Ces exigences vont à l’encontre du mandat des fédérations sportives internationales, dont le but essentiel est de séparer la politique et le sport », a écrit Miri Regev dans une lettre envoyée au Comité olympique international. Malgré ce contexte tendu, les judokas israéliens se rendront bien au Moyen-Orient pour participer à la compétition. En 2015, leur fédération avait accepté de se plier aux règles d’Abu Dhabi et ils avaient combattu dans des kimonos de la Fédération internationale. Parmi les stars attendues pour cette édition 2017, Teddy Riner est annoncé.

> PSG Judo: Teddy Riner n’aura pas de coéquipier cette saison

VIDEO: on a perdu le fair-play en deuxième division bosnienne

http://rmcsport.bfmtv.com/judo/judo-les-etranges-regles-anti-israel-du-tournoi-d-abu-dhabi-1280827.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password