Interpellés et placés en garde à vue jeudi dès six heures du matin, les dix supporters lillois impliqués dans l’envahissement du terrain après Lille-Montpellier ont quitté le commissariat vendredi soir. Les fans nordistes incriminés ont également été placés sous contrôle judiciaire et leur procès se tiendra le 12 juin prochain.

L’association à laquelle ils appartiennent, la DVE Lille, a tenu à les défendre dans un communiqué. « Même si les faits sont répréhensibles car il est certain qu’avoir pénétré sur le terrain, même après le coup de sifflet final du match, est interdit, il n’en demeure pas moins qu’aucune violence n’a été exercée. […] Nous dénonçons toutefois le traitement abusif, scandaleux et complètement disproportionné dont ont été victimes les gardés à vue. »

« Ce traitement est davantage réservé aux grands délinquants, aux membres du banditisme et aux terroristes »

L’association, qui indique que l’avocat Frank Berton s’occupera de la défense des supporters impliqués, ne comprend pas le traitement judiciaire de ses membres.

« Les auditions en garde à vue n’ont duré que quelques minutes. Dès jeudi soir, la procédure était achevée », affirme l’association après le passage des supporters devant un juge vendredi à 17h. « A l’évidence, ce traitement est davantage réservé aux grands délinquants, aux membres du banditisme et aux terroristes », lance enfin la DVE Lille.

Une première sanction a été imposée au Losc jeudi soir par la commission de discipline de la LFP: huis clos total pendant la durée de l’instruction. 

Le communiqué
Le communiqué


http://rmcsport.bfmtv.com/football/incidents-de-lille-un-groupe-de-supporters-denonce-le-traitement-inflige-aux-dix-interpelles-1397683.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password