Soirée cauchemardesque pour Bordeaux, surclassé par Strasbourg (0-3) ce vendredi en ouverture de la 17e journée de Ligue 1. « On a été transpercés une fois et ça nous a fragilisés, a regretté le coach des Girondins Jocelyn Gourvennec après la rencontre. Les Strasbourgeois ont marché sur l’eau du début à la fin. Nous, on a été fébriles. On n’aurait pu jouer trois heures, on n’aurait pas marqué. C’était une soirée totalement sans. »

« Rester digne »

« Il faut faire le dos rond, a poursuivi le technicien. On est passés à côté de notre sujet. Il faut rester digne, travailler, faire preuve d’abnégation et de courage. » Il faudra aussi reconquérir une partie du public, écœuré, qui a déserté les tribunes à la pause. « Je comprends la colère. C’est normal. Tous les publics sont pareils. Cela ne nous a pas aidés. Quand on est en difficulté, c’est toujours mieux d’avoir un public qui pousse. »

« Je n’ai pas vu mes joueurs lâcher »

Difficile aussi de ne pas aborder la situation personnelle, forcément fragilisée, de Gourvennec. « Je suis très pragmatique, je mets toute mon énergie sur les choses que je peux maîtriser. Les commentaires et les insinuations existent et font partie du métier. Ça ne m’impacte pas. Je mets toute mon énergie dans mon métier. On est tombés, on va se relever. Il faut assumer une mauvaise soirée. Je reste toujours dans le combat avec mon staff et les joueurs. Je ne les ai pas vu lâcher. Les efforts ont été faits. »

A lire aussi>> Hommage à Johnny: Bordeaux avait « l’envie d’avoir envie »

http://rmcsport.bfmtv.com/football/gourvennecje-reste-toujours-dans-le-combat-1322782.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password