Aux grands maux les grands remèdes. Gilles Simon, en difficultés depuis de longs mois, a décidé de remercier l’intégralité de son staff.

A lire aussi >> Tennis: Marion Bartoli prépare son retour

« J’ai arrêté avec toute mon équipe: mon entraîneur (Jan de Witt), mon préparateur mental (Ronan Lafaix) et mon préparateur physique (Milos Jelisavcic) », a expliqué à l’AFP le 45e mondial, âgé de 32 ans.

« Leurs compétences ne sont pas remises en cause »

« Leurs compétences ne sont pas remises en cause et je reste en très bons termes avec eux. J’ai des choses à régler mais cela me concerne, c’est très personnel. Il faut que je rectifie deux ou trois trucs et que je me drive seul. L’important c’est d’avoir les idées plus claires », a ajouté Simon qui était seul à Tokyo lundi lors de sa défaite au premier tour contre le finaliste de l’US Open, le Sud-Africain Kevin Anderson, en deux sets (6-2, 7-6 (8/6)).

A lire aussi >> WTA: Caroline Garcia devient 15e mondiale

« Mon dernier match m’a fait beaucoup de bien »

« Malgré la défaite, ce match m’a fait beaucoup de bien. Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas senti aussi tranquille sur le court », a souligné l’ancien N.6 mondial (meilleur classement en 2009), qui avait pris la décision de « couper » avec son staff lors de son précédent tournoi, à Metz où il avait chuté dès son deuxième match contre l’Allemand Peter Gojowczyk (6-4, 7-6 (7/4)), alors 95e mondial.

A lire aussi >> La Team Europe, emmenée par Federer et Nadal, remporte la première Laver Cup

Le Français n’a plus gagné deux matches consécutifs depuis fin mai et le tournoi ATP 250 de Lyon. Cette année, il n’a empilé qu’à deux autres reprises deux victoires d’affilée: à l’Open d’Australie, en janvier, puis à Marseille en février. Il n’a par ailleurs pas participé aux deux Masters 1000 de l’été (Canada et Cincinnati).

« Pas une période agréable »

« Ce n’est pas une période agréable. Je n’ai pas pris assez de plaisir cette année et c’est ce qui me manque. Mais il y a pire. Je suis en bonne santé et je n’ai pas de blessure », relativise Simon qui avait d’abord envisagé d’effectuer « une grosse pause » après l’US Open (défaite d’entrée).

« Arrêter avec tout le staff, c’est aussi une forme de break. C’est une sacrée cassure », estime le Français qui était resté « neuf mois seul » après avoir mis fin à la collaboration avec son ancien coach Thierry Tulasne en 2012.

Direction Shanghai

Il compte terminer la saison en s’alignant à Shanghai (8-15 octobre), Vienne (23-29 octobre) et Paris-Bercy (30 octobre – 5 novembre).

VIDEO. Le kikadi du mardi 03 octobre

http://rmcsport.bfmtv.com/tennis/gilles-simon-lache-tout-son-staff-1269971.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password