Plus personne n’irait tweeter un « LOL » au sujet de Caroline Garcia. Aujourd’hui, la native de Saint-Germain-en-Laye ne fait plus rire. Surtout pas ses ex-coéquipières de l’équipe de France de Fed Cup, qui la regardent sûrement avec un peu d’envie. La semaine qui s’annonce à Singapour est en effet un petit événement dans le paysage du tennis tricolore : une joueuse française va défendre ses chances lors du Masters féminin. Et c’est bien Garcia, désormais n°9 mondiale, qui a réussi cette prouesse.

Une première depuis Mauresmo en 2006

Oui, c’est un événement. Cela fait des années qu’aucune représentante du tennis féminin français n’était parvenue à se qualifier directement pour cette dernière grande fête entre les huit meilleures joueuses de la saison avant de partir en vacances. La dernière ? Amélie Mauresmo en 2006. Bien sûr, Marion Bartoli y a participé, en 2007 et 2011, mais c’était en qualité de remplaçante. Du haut de ses 24 ans, Garcia marche, elle, vraiment dans les pas de Mauresmo avec cette qualification. Ce n’est pas anodin quand on connait ce que représente l’ex-numéro 1 mondiale dans l’Hexagone.

Le plus séduisant dans l’histoire ? Caroline Garcia pourrait bien s’y illustrer. On prend même les paris : elle n’y fera pas juste de la figuration. Sa place dans ce prestigieux tournoi récompense sa belle fin de saison marquée par ses deux titres consécutifs, à Wuhan puis lors du tournoi de Pékin, l’équivalent d’un Masters 1000 chez les messieurs. En clair : si elle a dû soigner un petit souci à la cuisse ces derniers jours, elle est en pleine confiance. Aujourd’hui, rien ne semble même impossible vu ses dernières sorties.

Pas d’épouvantail, un tournoi très ouvert

Le plateau va également dans ce sens. Bien sûr, il y a du beau monde. On parle quand même du gratin du tennis féminin actuel. Mais il n’y a pas d’adversaire « intouchable » sur le papier. Le congé maternité de Serena Williams rend ce tournoi ouvert, comme en 2015 et 2016 quand l’Américaine était absente, à l’image d’une saison 2017 sans véritable patronne.

Mais c’est bien la dynamique de la Française qui pousse à l’optimisme. Lors des dernières semaines, Caroline Garcia a d’ailleurs épinglé à son tableau de chasse le nom de la n°1 mondiale Simona Halep et celui de la n°3 Elina Svitolina, deux joueuses qu’elle va retrouver dans son groupe avec Caroline Wozniacki, ex-n°1 mondiale. Si la Française conserve l’attitude qu’elle a affichée lors de ses récents succès, son agressivité et sa confiance, elle pourrait bien continuer de surprendre…

Les face à face

  • Caroline Garcia – Simona Halep : 1-2
  • Caroline Garcia contre Elina Svitolina : 1-1
  • Caroline Garcia contre Caroline Wozniacki : 0-2

http://www.eurosport.fr/tennis/wta-finals/2017/caroline-garcia-un-masters-qui-arrive-a-point-nomme_sto6373982/story.shtml

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password