Tous ces flashes donnent le tournis et peuvent vous faire perdre la tête. Mais pas à Caroline Garcia. La Française, huitième à la Race et qualifiée de dernière minute pour les WTA Finals qui débutent dimanche à Singapour, est en mode compétitrice avant d’aborder le dernier tournoi de l’année.

«  Quand tu es ici, tu dois te bagarrer jusqu’au bout« 

La Française, première Tricolore qualifiée directement pour le « grand huit » depuis son ancienne capitaine de Fed Cup Amélie Mauresmo, a sobrement expliqué qu’elle ne venait pas à Singapour en touriste. Loin de là même : « Quand tu es ici, tu veux te bagarrer jusqu’au bout. Tu dois te bagarrer jusqu’au bout. Car ce sont seulement les meilleures qui sont ici« . Garcia, victorieuse coup sur coup à Wuhan et Pékin ces dernières semaines et qui a intégré pour la première fois de sa carrière le Top 10 mondial (9e), en fait désormais partie. Depuis peu. Ce qui ne fait qu’augmenter son appétit semble-t-il.

« Il y a un mois, j’étais loin, très loin d’être qualifiée. Ma seule chance, c’était de gagner [à Wuhan et Pékin, NDLR] », a d’abord détaillé la numéro un française avant d’expliquer son plan pour le tournoi à venir : « Je n’ai rien prévu. Je veux juste profiter et gratter autant d’expérience que possible« .

Halep, comme on se retrouve

L’expérience, Garcia est sans doute celle qui en a le moins dans ce Masters. Et encore davantage dans ce groupe rouge où elle va croiser le fer avec Simona Halep, Elina Svitolina et Caroline Wozniacki. Mais la dynamique parle pour elle. Au vu de son extraordinaire parcours en Chine entre fin septembre et début octobre, Garcia peut prétendre à quelque chose. Et elle le sait.

Face à Halep, elle va même avoir une très belle carte à jouer d’entrée. En finale à Pékin, la Lyonnaise avait dominé la Roumaine (6-4, 7-6). Et ça, Garcia le sait bien : « Je suis très excitée à l’idée de débuter ce Masters. Elle est la nouvelle numéro 1 mondiale, et c’est parfait pour moi de débuter face à la numéro 1 mondiale« .

Plus le challenge est grand, plus Garcia semble gagner en densité dans son jeu et en assurance mentalement. D’ailleurs, c’est encore le champ lexical du combat qui est utilisé par la Lyonnaise pour définir son premier match : « Je suis vraiment impatiente d’y être, et cela va être une bataille très serrée comme c’est toujours le cas contre elle ». Preuve que les flashes n’ont eu aucune incidence sur la nouvelle tête d’affiche du tennis français. C’est bien avec ses armes qu’elle disputera ce tournoi. Pas avec ses tongs et sa perche à selfie.

Caroline Garcia - Wuhan 2017

Caroline Garcia – Wuhan 2017Getty Images

http://www.eurosport.fr/tennis/wta-finals/2017/caroline-garcia-parfait-pour-moi-de-commencer-face-a-la-numero-un-mondiale_sto6374845/story.shtml

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password