Un déficit persistant dans l’organisation

Difficile de ne pas juger la prestation des Bleus contre l’Afrique du Sud à l’aune du succès irlandais contre ces mêmes Springboks, écrasés le week-end dernier (30-8). Deux équipes en plein doute s’affrontaient au Stade de France. Les Bleus avaient à coeur de donner une autre saveur à cette tournée en prenant leurs adversaires à la gorge d’entrée de match. Plusieurs charges dans l’axe et une certaine continuité dans les mouvements offensifs ont permis aux Bleus de tenir le ballon dans le camp sud-africain.

>> Le film du match

Cinq minutes seulement. Les Springboks ont rapidement trouvé de l’avancée, de l’alternance et de la profondeur dans leurs lancements de jeu, plus tranchants.Mais brouillons, aussi. Dominés, les Français ont rivalisé en conquête, par séquences. Et c’est à peu près tout. La copie est trop faible. La France évolue dans une division inférieure, c’est désormais une certitude.

>> L’éclaircie Belleau, les ratés d’Huget: les tops et flops de France-Afrique du Sud

Le déchet des Springboks a maintenu l’espoir

Les Bleus n’ont jamais vraiment su s’illustrer collectivement. Et pourtant, c’est au moment où le point de rupture était presque atteint que les Bleus ont placé une banderille. Servi sur son aile après une phase au ras, Teddy Thomas a montré la voie. Il a repris l’axe du terrain et navigué à travers la défense sud-africaine, éliminant au passage pas moins de cinq adversaires. Dupont a ensuite extrait pour Belleau qui feintait la passe, s’engageait dans l’intervalle et battait ses derniers adversaires avant d’aplatir. Revenus à une unité des Springboks, les Bleus voyaient Pollard (4/7), rater deux tentatives de creuser l’écart avant la pause (7-8). Et une autre à la reprise. Ils n’ont cependant pas su en profiter jusqu’au bout.

>> Test-match: l’Angleterre humilie l’Australie en fin de match

Baptiste Serin, de l’ombre à la lumière

Baptiste Serin a passé deux minutes sur le terrain avant d’écoper d’un carton jaune. Le demi de mêlée de l’UBB peut d’ailleurs s’estimer heureux de ne pas avoir provoqué un essai de pénalité à cet instant du match. Kriel avait pris l’intervalle avant de transmettre à son coéquipier, retenu par Serin. M. Owens, l’arbitre, a considéré que l’essai n’était pas assuré dans la continuité de l’action.

Si une seule pénalité est venue sanctionner cette séquence, un essai de Jesse Kriel a permis ensuite aux Sud-Africains de creuser l’écart. De retour sur la pelouse, Serin a conduit le jeu des Bleus avec beaucoup de vitesse et d’efficacité. Assurément, il a redonné du souffle à des joueurs abattus. Il a même marqué l’essai de l’espoir à quatre minutes de la fin. Inutile, serait-on tenté de dire, car les Bleus ont finalement échoué à une petite unité.

http://rmcsport.bfmtv.com/rugby/france-afrique-du-sud-impuissants-les-bleus-evoluent-dans-une-division-inferieure-1307217.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password