C’est désormais une certitude. Le Parquet National Financier a effectivement ouvert une enquête concernant « l’affaire Laporte ». Comme annoncée par RMC Sport le 13 décembre dernier, le PNF avait récupéré le dossier transmis par la Minsitre des Sports Laura Flessel conformément à l’article 40 du code de procédure pénale. La preuve en est avec cette opération de police menée ce mardi matin à Marcoussis, siège de la Fédération Française de Rugby. Une information de nos confrères de L’Equipe confirmée par RMC Sport. Selon nos informations, les domiciles de Bernard Laporte et de Mohed Altrad ont aussi été perquisitionnés.

« Il n’y a pas d’enquête sans perquisition, nous a indiqué une source proche du dossier. C’est le classique du genre. Le PNF a ouvert immédiatement une enquête, cela s’est fait rapidement. Il a transmis à la police judiciaire 24 heures après avoir reçu le dossier. » Malgré de nombreuses sollicitations, le Parquet National Financier avait pourtant refusé de communiquer sur le sujet ces dernières semaines. Cette enquête préliminaire peut durer de nombreux mois.

Les relations avec Mohed Altrad dans le viseur

Du côté de la FFR, on reste là aussi plutôt discret sur le sujet. « On savait qu’ils allaient venir mais on ne savait pas quand, c’était prévu », nous a-t-on indiqué. Cette première perquisition à Marcoussis, chez Bernard Laporte et chez Mohed Altrad sont un signe fort.  

Le président de la FFR Bernard Laporte est soupçonné d’avoir fait pression sur la commission d’appel de la FFR en juin dernier pour réduire des sanctions contre Montpellier, le club de Mohed Altrad, dont le groupe éponyme, sponsor maillot du XV de France depuis le mois de mars, avait signé un contrat d’image avec une société de Bernard Laporte, BL Communication, début 2017.

http://rmcsport.bfmtv.com/rugby/ffr-une-operation-de-police-a-marcoussis-1356251.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password