Ce n’est évidemment pas encore une histoire d’amour. Mais le rapprochement a le mérite d’exister. Après plusieurs mois de polémiques et de tensions, les relations entre la Fédération Française de Rugby et la Ligue Nationale de Rugby se sont concrètement améliorées ces derniers jours.

En l’espace de quelques jours, les deux parties ont enfin travaillé et avancé sur deux dossiers distincts : l’Observatoire médical du rugby et les Barbarians. Dans les deux cas, la FFR et la LNR ont réussi à se mettre d’accord pour avancer.

Pour la santé, cinq groupes de travail ont ainsi été créés à l’issue de la réunion jeudi à Marcoussis dernier avec pour ambition de mettre en place dès la saison prochaine des réformes pour préserver la santé des joueurs amateurs et professionnels. Et pour les Barbarians, un accord sera entériné, lundi, par le Comité directeur de la LNR.

>> Barbarians: accord trouvé entre la FFR et la LNR

« Les discussions se sont bien passées, nous a-t-on confirmé des deux côtés. Mais parfois ce sont les choses les plus urgentes qui se passent le mieux. Il n’y a pas le temps de tergiverser ou de jouer la montre. » En ce sens, les négociations sur les Barbarians sont un bon exemple alors que certains présidents regrettaient d’avoir été informés tardivement.

Le temps pressait en effet avant le match contre les Maori All Blacks le 10 novembre prochain à Bordeaux. Un accord transitoire a été bouclé mais uniquement pour cette rencontre. « C’est vrai que nous sommes arrivés très vite à un accord et ça personne ne peut le nier, nous a-t-on confirmé, mais sous couvert d’anonymat afin de ne pas trop s’avancer non plus. Ce ne sont pas des discours mais deux dossiers concrets. »

En attendant une nouvelle convention

Les Barbarians sont désormais bien la deuxième équipe nationale et il s’agira de tester des jeunes. « Ce sera un laboratoire », comme on nous l’a confirmé. Selon nos informations, les clubs libéreront les joueurs concernés cinq jours avant cette rencontre. Et cela ne concernera pas plus de quatre éléments par club. Aucun dédommagement ne serait encore acté pour le moment mais la situation devrait évoluer en ce sens avec une indemnisation des joueurs.

Loin du folklore qui a fait l’histoire de cette équipe, les Barbarians seront désormais plus structurés en faisant évoluer leur politique sportive. Dès le mois de novembre, puis lors de la tournée d’été. Mais encore une fois, il ne s’agit que d’un accord transitoire. La FFR et la LNR devront de toute façon se revoir dans les semaines et les mois à venir pour établir une nouvelle convention.

>> Novès: « Un énorme coup dur pour Lopez »

Une feuille de route a été signée par les deux parties au mois de mai en parallèle de l’avenant sur l’équipe de France. Et il est prévu qu’une nouvelle convention voit le jour pour la période 2018-2023. Les discussions pourraient débuter le mois prochain et elles devraient se concrétiser lors des assemblées générales des deux institutions en juin prochain.

« Nous avons la nécessité de travailler ensemble et il n’y a pas de raisons de ne pas s’entendre car les objectifs ne sont pas divergents », assure un proche de la LNR. Mais l’embellie sera-t-elle durable ? Le doute est malheureusement permis au regard de l’année écoulée. Et un observateur sceptique de lancer : « La FFR a d’autres chats à fouetter en ce moment avec l’affaire Bernard Laporte mais ça pourrait changer dans quelques semaines en fonction du résultat de l’enquête de l’Inspection Générale de la Jeunesse et des Sports… »

VIDEO. Le best-of du Grand Week-End Sport du dimanche 22 octobre

http://rmcsport.bfmtv.com/rugby/ffr-lnr-et-maintenant-l-entente-cordiale-1283730.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password