Comme l’ASVEL, Strasbourg veut aussi aller en Euroleague. La direction de la SIG espère avoir une Arena, une salle de plus de 10 000 places, avant l’ASVEL. Et la stratégie pour convaincre Jordi Bertomeu, le boss de l’Euroleague, est totalement différente du club de Tony Parker. En effet, l’idée est d’être totalement discret et de travailler dans l’ombre.

Strasbourg envisage rapidement un budget à 10 millions d’euros et veut donc être clairement le challenger de l’ASVEL pour intégrer l’Euroleague dès l’an prochain, si des places sont disponibles.

Décision dans trois-quatre mois

L’Euroleague décidera en mars ou avril prochain de passer de 16 à 18 clubs, voire 24 clubs (avec deux conférences de 12 clubs), mais le plus probable reste 18 clubs. Dans ce cas-là, il y aura un club français, qui devrait être l’ASVEL pour une durée de deux ou trois ans garantie. Cette décision ira contre le souhait de la LNB que le champion de France représente la Pro A chaque saison en Euroleague.

Si Strasbourg arrive à avoir une licence en Euroleague, la question du coach se posera. En effet, Vincent Collet ne peut pas dans l’absolu coacher à la fois une équipe d’Euroleague et l’équipe de France pendant les fenêtres internationales.

A voir aussi >> Ettore Messina dans Basket Time: « Avec Vincent Collet, vous avez un grand coach »

http://rmcsport.bfmtv.com/basket/euroleague-strasbourg-est-aussi-candidat-1319324.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password