C’était prévisible. Au lendemain des déclarations fracassantes du président de la Fédération Française, Bernard Laporte, du vice-président, Serge Simon, ainsi que de Claude Atcher, patron de la candidature française pour la Coupe du monde 2023, tous mécontents des recommandations publiées mardi, World Rugby a tenu à réagir dans un communiqué ce samedi. « World Rugby se déclare préoccupé par les commentaires émis par les candidats à propos du processus de sélection de la fédération hôte et de la recommandation pour la Coupe du monde de rugby 2023, en particulier ceux attribués à la Fédération Française de Rugby, indique l’instance mondiale. Même si des réactions de déception et de forte émotion peuvent se comprendre, après l’annonce d’une recommandation, ces commentaires sont à la fois dénués de fondement et erronés. »

>> Coupe du monde 2023: « C’est presque grotesque », s’insurge Serge Simon après le rapport de World Rugby

« Un processus transparent »
 
« World Rugby a mis en place un processus de sélection de la fédération hôte transparent, objectif, professionnel et robuste. L’évaluation technique exhaustive a été effectuée par une équipe de World Rugby et des tiers experts, indépendamment examinée par le groupe The Sports Consultancy, sur la base de critères de notation. Le processus a bénéficié du soutien des fédérations candidates, du Board de la société Rugby World Cup et du Conseil, tout au long de son déroulement. » Vendredi, Serge Simon avait confié son étonnement et son incompréhension à RMC Sport. « Nous rentrons dans une phase où nous aussi nous allons être très offensifs, nous disait-il. Parce qu’on s’est évidemment penché sur le rapport et on est surpris. Parce que dans ce rapport et comme nous le lisons, nous on relève des erreurs manifestes. Et ces erreurs manifestes on ne peut pas les accepter. Donc on va demander à World Rugby en posant des questions claires, objectives sur des points précis du rapport où l’on ne comprend pas pourquoi nos notes ont été dégradé. »

>> Coupe du monde 2023: Laporte  a écrit à World Rugby pour « que la France soit placée devant » dans le rapport

Visiblement, World Rugby n’a que modérément apprécié ces propos. « Nous aborderons ce sujet de préoccupation avec la FFR et attendons maintenant la nomination de l’hôte de la Coupe du monde de rugby 2023 le 15 novembre prochain par le Conseil de World Rugby qui dispose d’une recommandation claire, complète et objective à considérer », indique le communiqué de World Rugby. La stratégie des Français était évidemment risquée avec la possibilité de se mettre à dos l’instance suprême du rugby mondial. « Mais World Rugby c’est nous selon Simon, toujours à RMC Sport. World Rugby, ce sont les fédérations. On ne se met pas à dos World Rugby. On a élaboré ensemble le process et on la validé. Aujourd’hui, on le critique en interne. » Et comme on pouvait s’y attendre, la tension est montée d’un cran. Cela devrait se poursuivre jusqu’au 15 novembre à Londres.

>> Coupe du monde 2023: « Pourquoi ce serait une surprise? », explique le Sud-africain Mark Alexander

VIDEO – Pourquoi Denis Charvet y croit pour les Bleus face aux Blacks

http://rmcsport.bfmtv.com/rugby/coupe-du-monde-2023-world-rugby-repond-fermement-a-la-france-1294554.html

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password